Ça s’est passé à Lyon un 8 juin : réception de Charles X

De la réception du roi Louis XII en 1501 à la grande course à pied, sur le cours du Midi, en l’honneur du sacre de Charles X en 1825, Lyon Capitale se remémore les événements qui ont marqué les 8 juin lyonnais au fil des siècles.

1289 : Bulle de Nicolas IV ordonnant au sacristain de l'Eglise de Lyon de vendre les terrains possédés naguère par les Frères de la Pénitence de Jésus-Christ de Lyon, aujourd'hui par le Saint-Siège, pour en employer le prix à l'agrandissement des frères Mineurs.

1501 : Entrée et réception du roi Louis XII.

1562 : Institution, par le consulat protestant, de "fourriers" et nomination des premiers titulaires.

1734 : La Ville acquiert de Jacques-Annibal Claret de Fleurieu l'hôtel dans lequel loge l'Intendant depuis 1707.

1790 : Assemblée électorale du Département, pour élire le Conseil Général de Rhône-et-Loire. Le Conseil élu est nommé par décret le 28 juin, et se réunit le 8 juillet.

1792 : Le Conseil Général de la Commune décide la fonte des cloches des églises, sauf une par église, plus la grosse cloche de Saint-Jean, et celle de l'Hôtel de Ville.

1793 : Arrivée à Lyon de J.B. Robert Lindet, commissaire désigné le 3 juin par la Convention pour rétablir l'ordre à Lyon avec Albitte et Dubois-Crancé. Reçu très froidement, n'est pas écouté. Il devra quitter Lyon le 16.

1794 : Fête de l'Etre Suprême. Procession et Cérémonie à Bellecour.

1796 : Mort de Collot d'Herbois, en déportation. Cayenne.

1799 : Fête funéraire à la mémoire des plénipotentiaires français assassinés à Rastadt, célébrée dans le temple décadaire de l'Ouest (= Saint-Jean).

1802 : Mort du Général Charles Catherin Sériziat, gouverneur de la Guadeloupe. Pointe à Pitre. (Né à Lyon, St Paul, le 21 avril 1756).

1806 : Arrêté préfectoral attribuant à l'administration du Grand Théâtre le cinquième de la recette brute (déduction faite du droit des pauvres), de tous les petits théâtres et spectacles de l'arrondissement de Lyon.

1809 : Pose de la première pierre du bâtiment de la Condition des soies.

1816 : Entrée à Lyon et réception de la duchesse de Berry. Repart le 10.

1817 : Mouvements d'agitation politique dans les communes autour de Lyon (notamment St Genis Laval, et région d'Anse). L'ordre est rétabli sans coup férir dans la nuit. Rafle de suspects, le 9 juin et jours suivants.

1825 : Grande course à pied, sur le cours du Midi, en l'honneur du sacre de Charles X.

1829 : Mort de Ferdinand de Bernard de Montessus de Rully, ancien chanoine-comte de Lyon. (Né le 2 février 1745). Inhumé à Loyasse, allée 65.

1849 : La Chambre de commerce décide l'envoi à Paris d'une commission ouvrière (chefs d'ateliers et contremaîtres) pour visiter l'Exposition industrielle nationale. La première fois en France.

1856 : Passage à Lyon (une journée) du cardinal Patrizzi, délégué par le Pape pour le baptême du prince impérial. Réception solennelle par le clergé lyonnais.

1869 : Arrêté préfectoral confiant à l'administration des Hospices Civils, à compter du 1er juillet, l'Hospice des vieillards de La Guillotière.

1873 : Premier pèlerinage collectif de Lyonnais à Paray-Le-Monial. Environ 2100 pèlerins en 4 départs.

1873 : Élections municipales. 35 radicaux, 1 conservateur.

1880 : Mort de Joseph Antoine Élisée Adolphe Blanc de Saint-Bonnet. Lyon. (Né le 28 Janvier 1815, à Lyon). Inhumé à Loyasse, allée 55 (tombe Mestrallet).

1885 : Visite à Lyon du ministre des Travaux publics (Demole), pour présider le concours régional agricole.

1890 : Congrès ouvrier organisé au Cirque Rancy, par la Fédération nationale des chambres syndicales.

1893 : Mort de Léopold de Gaillard, avocat, membre de l'Académie. Bellevue, près d'Avignon. (Né à Bollène, Vaucluse, le 20 avril 1820).

1895 : Mort du docteur Paul Diday. Lyon. (Né à Bourg-en-Bresse, le 2 janvier 1812).

1944 : Décret nommant le préfet de la Loire, André Boutemy, préfet du Rhône, en place d'Edouard Bonnefoy, arrêté le 14 mai par la Gestapo.

1946 : Devant la Cour de Justice, procès de Marius Berliet et de ses fils Jean et Paul, pour intelligence avec l'ennemi. Peines de prison (2 et 5 ans et confiscation de biens).

1947 : Jean Boiron, ancien membre de la Cour Martiale, condamné à mort par la Cour de Justice le 9 octobre 1946, est fusillé dans le fort de Montessuy.

1958 : Concours international de musique tenu à Lyon pour le Bimillénaire.

1960 : Inauguration officielle de la place Raspail transformée (les travaux ont duré plusieurs mois, y compris la pousse des arbres).

1961 : Elections cantonales. Indépendants : Bruyas, Laugier, Sanoner. Action sociale : Magnin. Sans ét. : Chaine, Pradel.

1968 : Les quotidiens reparaissent (parution suspendue depuis le 21 mai).

1977 : Tenue à Lyon des premières Rencontres Internationales de Théâtre pour la Jeunesse.

1977 : Semaine publique d'action contre le travail "noir" non déclaré. 1900 contrôles, 150 infractions constatées.

1978 : Première "Semaine Internationale de l'Aviation", à Lyon, par "Aviation-Jeunesse".

1979 : Mort de l'abbé Joseph Colomb, théoricien de la catéchèse. Lyon (clinique St Elisabeth). (Né à Ste Agathe en Donzy, Loire).

1983 : Décret du Premier Ministre instituant dans le Rhône un Conseil départemental de prévention de la délinquance. Installation le 18 octobre 1983.

1984 : Première Biennale internationale de la Danse, à Lyon.

1984 : Mort du chanoine Joseph Jomand, archiviste du diocèse. Lyon (Archevêché). Né à Lyon 2e, le 3 février 1905. (Enterré à Chaponost).

1984 : Meeting de Jean-Marie Le Pen pour les élections européennes. 4000 personnes.

1985 : Festival d'architecture (expositions, visites guidées), à l'occasion du Congrès national des architectes (5-8 juin).

1985 : Assemblée de l'U.R.E.R.A. (Union Régionale des Elus Rhône-Alpes) : deux mille élus. Orateur : Raymond Barre.

1988 : Elections législatives. Elus dans le Rhône : 9 URC (droite) 5 PS. A Lyon, 4 URC : B.Isaac, M. Noir, JM. Dubernard et R. Barre.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
L’historien Bruno Benoit, chez lui, à Lyon, en 2017 © Tim Douet
Historien, gardien de la lyonnitude, Bruno Benoit n’a jamais cessé de porter un regard à la fois bienveillant et critique sur Lyon. Lorsque Gérard Collomb est élu en 2001, il explique son succès en lançant “Lisez Bruno Benoit !” Quel regard porte aujourd’hui l’historien sur le retour de l’ex-ministre de l’Intérieur à Lyon ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut