Ça s’est passé à Lyon un 19 octobre : enlèvement d'un inspecteur

De l’ouverture de l'Ecole Supérieure d'Apprentissage, sous la direction de l'abbé La Mache en 1920 à l’enlèvement d’un inspecteur des Contributions par des commerçants en 1970, Lyon Capitale se remémore les événements historiques ayant marqué les 19 octobre lyonnais au fil des siècles.

1711 : Bulles nommant évêque de Sinope et suffragant de Lyon Antoine Sicault, vicaire général.
1792 : Assemblée constitutive et adoption du règlement de la Société fraternelle de Lyon (fournir des secours et du travail aux indigents).
1795 : Election des membres du Tribunal civil du Rhône. Il est installé le 26 octobre.
1860 : Mort du docteur Jacques Julien Richard de Laprade, membre de l'Académie. Aix en Provence. (Né à Montbrison, le 11 juin 1781). Inhumé à Loyasse, allée 81.
1864 : L'Empereur et l'Impératrice de Russie, se rendant à Nice, passent à Lyon la soirée et la nuit. À leur retour, passent à Lyon la nuit du 30 au 31 octobre (en même temps que Napoléon III).
1888 : Actes constitutifs de la "Société anonyme des tramways à traction mécanique de Lyon à Neuville sur Saône", reçus Rimaud et Fellot, notaires à Lyon. Devient, par acte du 12 janvier 1892, la "Compagnie nouvelle des tramways de Lyon à Neuville sur Saône".
1891 : Installation complète des services préfectoraux dans la nouvelle préfecture. Le préfet s'y installe.
1904 : Exposition rétrospective des artistes lyonnais.
1907 : Mort de l'abbé Antoine Clot, aumônier militaire. Lyon (1er), aux Chartreux. (Né à Bourg Argental, Loire, 26 juillet 1834).
1920 : Ouverture de l'Ecole Supérieure d'Apprentissage, sous la direction de l'abbé La Mache. (Dans les locaux des ateliers d'apprentissage de l'abbé Boisard).
1924 : Bénédiction de l'église Notre-Dame-Saint Alban.
1944 : Les miliciens Alexandre Jourdan et Pierre Nauthonnier, condamnés le 5 octobre par la Cour Martiale, sont fusillés.
1956 : Mort de Philippe Rivoire, horticulteur, fondateur des jardins ouvriers de Lyon. (Né le 7 novembre 1868, à Lyon). Inhumé à la Croix-Rousse.
1960 : Inauguration solennelle du couvent dominicain de la Tourette, à Eveux. Architecte : Le Corbusier. (Chantier ouvert dans l'été 1956).
1970 : Un inspecteur des Contributions est enlevé pendant une inspection aux Charpennes, et abandonné ligoté et bâillonné dans un bois vers Miribel (Ain). Acte d'un groupe de commerçants.
1977 : "Semaine danoise" à Lyon : publicité commerciale et touristique, musique, exposition du peintre Lars Bo. Le 10 et le 11, visite de l'ambassadeur du Danemark (P. Fischer).
1983 : Premières élections générales au Conseil d'Administration de la Sécurité Sociale. En tête : les syndicats F.O. et C.G.C.
1984 : Jean-Charles Lignel, p.d.g. du "Progrès", est élu président de la Fédération du Rhône du Parti Radical (en place de J. Ambre, décédé).
1984 : Délibération du Conseil Général instituant un prix d'encouragement à la sauvegarde du patrimoine artistique du Département. (Première remise du prix, le 20 décembre).
1984 : Inauguration du C.E.S. "Elie Vignal", spécialisé pour les enfants infirmes. A Caluire.
1984 : L'Association des maires du Rhône inaugure son nouveau local, 145 rue Duguesclin.
1985 : Premier Congrès national de la protection des animaux. Lyon.
1987 : À Villeurbanne, ouverture de la résidence pour personnes âgées Henri Vincenot.
1987 : Ouverture au public de la Compagnie lyonnaise de titres (gestion de patrimoines).
1987 : À Londres, démonstrations publicitaires par une importante délégation de la région Rhône-Alpes.

à lire également
D’abord journaliste à Jours de France, magazine spécialisé dans l’actualité des familles royales européennes, puis sur Europe 1 où il a narré pendant plusieurs années les destinées des grands de ce monde, Stéphane Bern s’est véritablement fait connaître du grand public le 31 août 1997, sur le plateau du journal télévisé de TF1, pour évoquer la mort de la “superstar” Lady Di. Dès lors, le chroniqueur royal lyonno-luxembourgeois est propulsé sur le devant de la scène. Depuis trois ans, il est au chevet du patrimoine français en péril, après avoi été nommé “Monsieur Patrimoine” par le président de la République. Rencontre avec un “raconteur d’histoires”, “profondément attaché à Lyon”, qui publie son 42e livre Les Records de l’histoire (Albin Michel) et un cahier de vacances spécial Secrets d’Histoire.
Faire défiler vers le haut