© Tim Douet

ZFE : seulement 10 personnes ont sollicité les aides de la Métropole de Lyon

Depuis septembre et l'interdiction des véhicules Crit'Air 5 à Lyon, seules 10 personnes ont sollicité les aides de la Métropole.

Depuis le 1er septembre, les véhicules Crit'Air 5 ne peuvent plus circuler à Lyon. Pour aider les possesseurs de ces vieux véhicules diesel, la Métropole de Lyon a mis en place des aides financières. En cumulant ces dernières et celles de l’État, un particulier peut obtenir jusqu'à 7 000 € pour changer de véhicule. Problème, seulement 10 personnes ont sollicité ces accompagnements financiers.

Laurent Legendre, président du groupe Métropole insoumise déplore à Lyon Capitale "un souci d'information. Le ministère de l'Intérieur a accès aux fichiers de ces personnes, mais ne veut pas les transmettre à la Métropole. Ce serait quand même bien plus simple de pouvoir envoyer un courrier aux concernés leur expliquant les aides dont ils peuvent bénéficier", détaille-t-il. À droite, on blague : "ils donnent plus d'aides pour acheter un vélo que pour une voiture."

13 000 € d'aides attribuées

Au total, la Métropole a prévu un fonds de 4,85 millions d'euros pour accompagner les possesseurs de Crit'Air 5. Elle a pour l'instant voté l'attribution de seulement 13 000 € d'aides. "On veut alerter en disant : 'on a jusqu'à 2024 pour accélérer l'attribution de ces aides'", insiste Laurent Legendre. De son côté, Jean-Charles Kohlhaas, vice-président en charge des déplacements explique le manque de demandes d'aides notamment par "la faiblesse du contrôle". En effet, pour l'instant, aucun radar n'est installé et l’État a annoncé qu'ils ne seraient pas déployés avant 2024. 

Une vingtaine d'autres dossiers devraient être votés lors des prochains conseils métropolitains. Jean-Charles Kohlhaas a également rappelé qu'environ 1 000 dérogations ont été distribuées depuis le mois de septembre. Elles concernent notamment les détenteurs d'une carte mobilité inclusion, les véhicules de collection ou encore les petits rouleurs.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut