Trois mois après la rentrée, Laurent Wauquiez dress déjà un premier bilan des économies d’énergie réalisées dans les lycées. (Photo Hadrien Jame)

Wauquiez annonce déjà 400 000 euros d'économies d'énergie dans les lycées de la région

L’hiver commence tout juste après un automne très clément au niveau des températures et déjà le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, dresse un premier bilan des économies d’énergie réalisées dans les lycées depuis septembre grâce à des mesures de sobriété. 

Le froid gagne tout juste les salles de classe des lycées de la région Auvergne-Rhône-Alpes où la température a été ramenée à 19°c, mais déjà le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes se prête au jeu du bilan de la sobriété énergétique. "Un point d’étape", justifie Laurent Wauquiez, qui revendique 12% de consommations d'en réalisées depuis le mois de septembre dans les 300 lycées de la région. 

Des économies entièrement à mettre au compte des mesures prises par la collectivité ou aux températures très clémentes cet automne, difficile à dire. Bon joueur, le président du conseil régional reconnaît que cela à pu avoir un rôle sur les économies, mais à la marge. "Quand on compare avec 2021 la météo était déjà très favorable est donc l’un dans l’autre on considère que sur notre performance juste d’amélioration énergétique on est au minimum à moins 10% liés aux efforts réalisés", appuie l’élu. Ce qui représenterait selon la collectivité 400 000 euros d'économies.

Thermostat, LED, réseau de chaleur

Concrètement, pour faire baisser la consommation d’énergie de ses établissements, la collectivité a pour le moment mis en place des mesures "simples", que "tout le monde peut faire, particulier, professionnel, collectivité", souligne Laurent Wauquiez, avec le contrôle du thermostat et le passage aux ampoules LED. Pour aller plus loin, "partout où cela a été possible", les lycées ont été connectés à des réseaux de chaleur bois. Au lycée Lacassagne, dans le 3e arrondissement de Lyon, la proviseure de l’établissement assure que ce seul aménagement a permis de réaliser des économies de 70 000 euros sur un an. 


"La première marche est la plus facile à atteindre parce que c’est celle qui consiste à mieux gérer le thermostat, les autres gigawatt vont être plus difficiles à atteindre grâce à de très grosses opérations d’isolation", Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes


L’établissement n’est pas tout à fait représentatif de la situation puisqu’il a subi d'importants travaux d’isolation et de rénovation de façade en 2018, pour un montant de 3,5 millions d’euros, mais il incarne ce vers quoi la région souhaite tendre. "Ici vous avez le bon exemple, où sans avoir fait une rénovation de fond en comble, en travaillant sur le bâti existant on arrive à faire des économies", explique Laurent Wauquiez. 

Le lycée Lacassagne a fait l'objet de travaux d'isolation et de rénovation de sa façade pour un montant de 3,5 millions d'euros en 2018. (Photo Hadrien Jame)

Pour aller plus vite et plus loin, la collectivité teste actuellement de nouveaux outils pour essayer de faire baisser encore un peu plus les consommations d’énergie de ses établissements. À Chambéry, avec l’aide d’Enedis, la région expérimente ainsi un système de contrôle des chauffages associé au calendrier d’utilisation des salles de classe. 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut