© Tim Douet

Vélo : les contrôles des cyclistes ont commencé à Lyon

Comme nous l'annoncions mardi, les policiers ont commencé à contrôler les cyclistes dans les rues de Lyon. Pour l'instant, le maître mot est pédagogie, mais les avertissements ne sont pas toujours tendres.

Cours Gambetta à Lyon, des policiers regardent attentivement les cyclistes qui passent et scrutent le moindre détail : passage au feu rouge, phares, circulation entre les files de voitures... Au moindre écart, ils arrêtent les cyclistes et expliquent qu'ils verbaliseront bientôt avec plus ou moins de pédagogies selon plusieurs témoignages que nous avons recueillis ce mercredi soir. Parfois avec un peu de zèle, puisque dans certains cas, les cyclistes ne sont pas obligés d'emprunter les aménagements qui leur sont dédiés si on s'en réfère à l'article R431-9 du Code de la route "l’obligation d’emprunter les bandes ou pistes cyclables est instituée par l’autorité investie du pouvoir de police". En effet, le passage par une voie dédiée est obligatoire si le panneau avec le pictogramme vélo est rond (avec parfois l'impossibilité de le faire à cause d'autres usagers de la route qui peuvent l'obstruer). Si le panneau est carré, aucune obligation.

Dès mardi, nous annoncions le lancement de cette opération à Lyon. “Ces actions vont s’étaler sur plusieurs mois et commencer par des actions de prévention et d’information sur le terrain rappelant à tous les usagers de la route, et plus particulièrement aux cyclistes, la nécessité de respecter le Code de la route. Une attention particulière sera portée aux infractions commises par les moyens motorisés (automobilistes, motards, cyclos) qui mettent en danger les cyclistes”, avait précisé la préfecture du Rhône. 

La direction départementale de la Sécurité publique du Rhône prévient : "Après ces actions de prévention, des actions de verbalisation des cyclistes avec alternatives aux poursuites seront organisées puis des opérations de verbalisation qui donneront lieu à des convocations devant le tribunal de police".

Ce mercredi soir et les prochains jours, l'objectif est "de rappeler à tous les usagers de la route, et plus particulièrement aux cyclistes, la nécessité de respecter le Code de la route". Ironie, alors que les policiers étaient tournés vers les vélos, quelques centaines de mètres plus loin, ce n'étaient pas les voitures stationnées en double file sur les aménagements dédiés aux vélos qui manquaient.

4 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 20 mars 2019

    La dernière phrase est jubilatoire :o)

  2. Galapiat - 20 mars 2019

    pour de véritables pistes cyclables rendez vous en Allemagne, situées en site propre, vélos & piétons,uniquement, larges, bordées de verdure éloignées des voies automobiles.ce ne sont pas nos bandes de circulation empruntées à la chaussée existante délimitée par un coup de peinture verte où stationnent, voir circulent motos, auto fourgons de livraison. la plus courte à ma connaissance 300m dont l'aménagement est du à la création d'un plateau surélevé pour ralentir à la sortie d'une école, avant et près ces 300m, c'est la jungle habituelle.

  3. Galapiat - 20 mars 2019

    j'oubliai, interdiction totale aux engins motorisés, vélos, trottinettes électriques

  4. ifoyaka - 21 mars 2019

    Très bien ces controles de sécurité mais si cela se passe comme pour les autos ou l'on en voit de plus en plus avec sur leur pare brise affiché leur vignette d'assurance ou le controle technique périmé depuis un an voir deux ans on peut se poser la question si le conducteur à le permis.Le laissé faire comme là

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut