L’attaque au couteau dans le métro à Lyon avait fait 4 blessés. (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Une enquête ouverte après la diffusion d'une vidéo de l'agression au couteau à Lyon

Une enquête a été ouverte par le parquet de Lyon pour déterminer les circonstances de la diffusion des images de l'attaque au couteau survenue dimanche après-midi à Lyon.

(MàJ à 17 h 45) Le parquet de Lyon confirme l'ouverture d'une enquête des chefs de "violation du secret de l'enquête" et de "recel de violation du secret de l'enquête".

"Nous avons fait nos recherches, il faut maintenant se tourner vers les services enquêteurs." Exploitant du réseau TCL, Keolis l'assure, la fuite ne vient pas de l'un des ses agents et indique que le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de la diffusion de cette vidéo violente. Une information confirmée à Lyon Capitale par une source judiciaire, confirmant une information d'actuLyon.

Une fuite en interne écartée ?

Depuis ce lundi soir, une vidéo filmée par une caméra de surveillance du métro B, montre l'agression au couteau survenue dimanche après-midi à Lyon au cours de laquelle quatre personnes ont été blessées. Diffusées notamment par le militant d'extrême droite et candidat Reconquête aux élections européenne, les images ont été visionnées plusieurs millions de fois.

La préfecture du Rhône a ainsi appelé les internautes à ne pas partager la vidéo, "obtenue illégalement", "par respect pour les victimes". Sollicité, le parquet de Lyon confirme l'ouverture d'une enquête des chefs de "violation du secret de l'enquête" et de "recel de violation du secret de l'enquête". "Très peu de gens chez nous ont accès à ces images puisqu'il faut une certification", précise de son côté Keolis, rappelant par ailleurs que la vidéo n'a pas été extraite à la source mais filmée avec un téléphone.

Pour mémoire, l'auteur de l'agression serait un Marocain de 27 ans atteint de troubles psychiatriques et sous le coup d'une OQTF qui été interpellé et placé en garde à vue avant d'être transféré en psychiatrie. Une enquête a été ouverte pour "tentative d'homicide volontaire", a précisé le procureur de la République Thierry Dran dans un bref communiqué et, à ce stade, "il n'y a pas d'élément" permettant d'accréditer une motivation terroriste, selon une source policière.

Lire aussi : Attaque au couteau à Lyon : la garde à vue du suspect levée pour cause d'incompatibilité médicale

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut