La salle du conseil de la métropole © Lyon Capitale

Un an après sa mise en place, près de 1000 jeunes ont bénéficié du Revenu Solidarité Jeunes

Le Revenu Solidarité Jeunes (RSJ), déployé un juin 2021 par la Métropole de Lyon, concerne les 18-24 ans sortis du système scolaire, sans soutien et en situation de précarité.

La Métropole de Lyon a déployé en juin 2021 de manière expérimentale un « Revenu de Solidarité Jeunes » (RSJ) sur son territoire. Les 18-24 ans sortis du système scolaire, sans soutien et en situation de précarité, habitants dans la Métropole de Lyon (59 communes) sont concernés.

Séverine Hémain, la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge des politiques d'insertion et du plan pauvreté, expliquait dans l'émission 6 minutes chrono de Lyon Capitale en octobre dernier : "Le RSJ (Revenu solidarité jeunes) est un dispositif innovant et unique en France. Il a pour but d'accompagner des jeunes entre 18 et 25 ans qui n'ont le droit à rien, qui ne sont pas éligibles à d'autres dispositifs. L'idée c'est de les accompagner dans l'insertion, vers un emploi, vers une formation, de faire en sorte qu'ils ne sombrent pas dans la précarité voir dans une grande précarité. L'idée, c'est de ne pas laisser qui que ce soit sur le bord de la route, que chaque jeune puisse être accompagné s'il en a besoin".

Depuis sa mise en place, il y a un an, en juin 2021, près de 1000 jeunes ont bénéficié de ce RSJ. "C’est une véritable fierté pour notre exécutif que d’avoir réussi à mettre en place le Revenu Solidarité Jeunes, à un moment où les jeunes ont été particulièrement touchés par la crise sanitaire. C’est parce qu’il y avait des trous au niveau national que nous avons voulu, dès notre arrivée, instaurer le RSJ pour compléter les dispositifs de l’Etat, encore aujourd’hui insuffisants", insiste Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon.

33% des jeunes qui ont bénéficié du RSJ sont Lyonnais, 14% Villeurbannais.

555 jeunes de 18-24 ans continuent de percevoir l'allocution du RSJ

Parmi les près 1 000 bénéficiaires du RSJ :
-
1/3 des bénéficiaires du RSJ sont issus des Quartiers Politique de la Ville (QPV) et des Quartiers en Veille Active (QVA)
- 80% des jeunes ont été accompagnés par une Mission Locale pour l’attribution du RSJ
-
20% ont été accompagnés par des structures associatives

Parmi les près de 1000 bénéficiaires du RSJ, 335 personnes sont sortis du dispositif (42% ont retrouvé le chemin de l'emploi ou d'une formation). "555 jeunes vont percevoir l’allocation du Revenu Solidarité Jeunes au mois de Mai 2022", précise la Métropole de Lyon.

"Les premiers résultats de cette évaluation ont révélé les besoins exprimés par les bénéficiaires du RSJ : l’allocation est un enjeu capital pour la majorité d’entre eux, avec des besoins orientés vers l’emploi ou la formation pour la plupart, qui ne doivent pas masquer pour autant la satisfaction de leurs besoins primaires (nourriture, santé, logement). Pour les bénéficiaires vivant encore chez leurs parents, beaucoup ont exprimé à travers le RSJ le besoin de soulager ou soutenir le foyer", précise la Métropole de Lyon en guise de première évaluation.

Le RSJ en détails

Qui peut en bénéficier ?

Les 18-24 ans sortis du système scolaire (le RSA est réservé aux plus de 25 ans) sans soutien et en situation de précarité et qui répondent aux critères suivants (critères cumulatifs) :

  • français ou étranger en situation régulière
  • résidents dans la Métropole de Lyon depuis 6 mois au moins
  • sortis du système éducatif (les étudiants ne sont pas concernés par ce RSJ)
  • ne rentrant dans aucun autre dispositif déjà existant : revenu de solidarité active, allocation aux adultes handicapés, allocation éducation de l’enfant handicapé, garantie jeunes ou contrat jeunes majeurs
  • des jeunes n’ayant pas ou peu de faibles ressources d’activité (- 400 euros/mois),
  • des jeunes qui ne bénéficient pas du soutien financier des parents ou d’un tiers.

Quels montants sont alloués ?

  • 400 euros/mois si le jeune n'a aucun revenu
  • 300 euros/mois si le jeune a des ressources d'activités inférieures à 400 euros/mois

Pendant combien de temps ?

L'aide est attribuée pour 3 mois, avec de manière trimestrielle une réévaluation de la situation de chacun, pour une durée maximale de 2 ans (huit trimestres). L'aide est attribuée pour 3 mois, sauf changement de situation pendant le trimestre.


POUR ALLER PLUS LOIN

Séverine Hémain, vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge des politiques d'insertion et du plan pauvreté, était l'invitée de l'émission 6 minutes chrono sur Lyon Capitale en octobre 2021. Elle a évoqué le déploiement du RSJ.


Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut