Jo Wilfried-Tsonga est la parrain du programme Team BNP Paribas Jeunes Talents. (Photo. Hugo LAUBEPIN / BNP Paribas)

Tennis. Jo-Wilfried Tsonga : "On va se battre pour garder le tournoi à Lyon"

Retraité des terrains depuis 2022, Jo-Wilfried Tsonga n'a pas abandonné l'univers du tennis pour autant. Nous l'avons rencontré au sein de son complexe sportif All in country club, situé au coeur de l'OL Vallée, lors d'un séminaire à destination des jeunes talents français du tennis.

Jo Wilfried Tsonga avait rendez-vous du samedi 23 au dimanche 24 mars avec une vingtaine de jeunes issus de la région et d'ailleurs en France. Ces derniers font partie du programme Team BNP Paribas Jeunes Talents destiné à soutenir la jeunesse du tennis français et dont l'ancien joueur est le parrain. D'une part, cela se traduit par une aide financière à la formation pour devenir joueur professionnel.

De l'autre, ces jeunes bénéficient d'un accompagnement pédagogique sous forme d'ateliers de sensibilisation (média training, réseaux sociaux, dopage, nutrition, paris sportif...). C'est dans ce contexte que nous avons pu échanger avec l'ancien numéro 5 mondial au classement ATP.

Quel est votre rôle au sein du programme Team BNP Paribas Jeunes Talents ?

En tant que parrain je suis là pour partager des expériences positives et négatives que j'ai vécues afin d'éviter que les jeunes tombent dans les mêmes pièges que moi. C'est toujours un grand mot de dire que je donne des conseils parce que les entraineurs sont là pour ça.

Transmettre et inculquer, ce sont des valeurs qui vous habitent ?

Je pense que la transmission est universelle. Nous avons tous eu des aïeux. Dans tous les domaines nous sommes riches d'une expertise passée qui fait l'évolution au quotidien. C'est ce qu'on appelle le cycle de la vie finalement. Pour moi la transmission n'est jamais forcée, c'est une normalité. J'essaye de le faire correctement sans être trop timide et de me livrer sur mon ressenti.


"Pour moi la transmission n'est jamais forcée, c'est une normalité"


À quel point la transmission et la pédagogie sont-elles essentielles dans la formation de jeunes joueurs de tennis français ? Peut-on dire que cela se joue aussi bien sur le terrain qu'en dehors ?

Oui tout à fait, ce sont des jeunes qui vont bientôt arriver dans une profession. Ils sont en train de se former, comme dans tous les métiers, avant de rentrer dans leur vie professionnelle. On pourrait quasiment parler d'études supérieures. Donc c'est très important d'user de pédagogie à travers tous ces modules qui leur sont proposés. On traite de sujets qui ne sont pas forcément abordés dans le cadre de l'entrainement physique. Il y a également une dimension de gestion de carrière et tout ce qui gravite autour à prendre en compte : la technicité du matériel, la santé, l'économie du tennis, etc. Ce sont des choses auxquelles ils vont être confrontés en tant que sportif professionnel. Il faut qu'ils soient préparés à tout cela.

Y-a t-il plus d'éléments fondamentaux à prendre en compte dans la construction d'une carrière qu'à votre époque de jeune joueur ?

Au fil des années, je dirais qu'il y a effectivement de plus en plus d'aspects à prendre au sérieux. Quand j'avais leur âge, les réseaux sociaux n'étaient pas autant développés, donc on en parlait pas vraiment. Leur démocratisation a apporté de nouvelles problématiques de bashing, de harcèlement, de paris et de comparaison. Les joueurs gagnent également plus d'argent, donc il faut les encadrer pour apprendre à gérer cela. Mais avant même de remporter de grosses sommes, il faut savoir financer une carrière. Avoir un bon niveau ne suffit pas. Et certaines familles éprouvent des difficultés en ce sens. Le programme Team BNP Paribas Jeunes Talents est évidemment pour les jeunes mais aussi et surtout à destination des parents car ce sont eux qui, en tant que tuteurs légaux, vont prendre en charge leur début de carrière.


"C'est dans l'intérêt de beaucoup de personnes qu'il y'ait du tennis de haut niveau dans la région"


Avec la disparition prochaine des tournois ATP et WTA 250 de Lyon, comment continuer de promouvoir le tennis lyonnais auprès des jeunes ?

Beaucoup de travail a été effectué pour monter le tournoi de l'Open Parc. Malheureusement il est prévu qu'il soit délocalisé. On aurait aimé avoir encore plus d'engouement autour de notre groupe All in Academy pour éviter d'en arriver là. Cependant, la Région nous a bien soutenu et je considère que le tournoi a connu un franc succès auprès des connaisseurs de tennis. En tout cas, on ne lachera rien. On a pas encore dit notre dernier mot étant donné que c'est dans l'intérêt de beaucoup de personnes qu'il y'ait du tennis de haut niveau dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. On va se battre jusqu'au bout pour garder le tournoi à Lyon.

Lire aussi : Tennis : après le WTA 250, l'ATP 250 de Lyon devrait partir en Allemagne

Lire aussi : L’ATP officialise la disparition de l’Open Parc de Lyon

Lire aussi : All in country club, le nouveau complexe de tennis à l'OL Vallée se dévoile

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut