técély

TCL : une hausse des tarifs qui pourrait en cacher une autre

Comme chaque année, le Sytral a annoncé des augmentations tarifaires, calquées notamment sur l'inflation. Au 1er janvier 2014, le prix des billets unitaires ne changera pas, de 1,70 euro au guichet, de deux euros à bord. En revanche, le carnet de dix sera de quarante centimes plus cher, passant à 15,10 euros. Le City Pass se renchérit aussi de 2 %, à 55 euros le mois, et le Pass Jeunes de 3,7 % à 39,60 euros par mois.

Hausse de la TVA : un geste de l'Etat ?

Le président du Sytral ne souhaite pas tenir compte de la hausse de la TVA au 1er janvier, de 7 à 10 % pour les biens intermédiaires, dont les transports. Il espère un geste de l'Etat, ou une subvention au titre du Grenelle de l'Environnement. Et si tel n'était pas le cas, le porte-monnaie des usagers serait rapidement mis à contribution.

Pour l'instant cependant, le syndicat n'a pas subi la crise : le nombre de déplacements a encore cru de 2,8 % lors des huit premiers mois de l'année par rapport à 2012. Avec 320 voyages par an et par habitant, Lyon présente le meilleur ratio de France - la moyenne des villes s'établit à 166.

Est-ce la conséquence de la crise économique qui incite les voyageurs à réduire les grosses dépenses ? Le nombre de tickets vendus continue de progresser, en dépit de la volonté de favoriser les abonnements. Le Sytral y voit aussi l'effet de la possibilité offerte aux passagers d'effectuer un aller-retour dans l'heure et de terminer son trajet après une dernière correspondance dans l'heure.

Malgré cette bonne fréquentation, le déficit d'exploitation repart à la hausse après une année de stabilité, s'établissant à 181,6 millions d'euros. Ce chiffre traduit une offre qui s'accroit mais qui coûte cher.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut