societeSITL

SITL : les salariés reçus par Collomb

Les salariés de SITL, sous-traitant de Fagor-Brandt à Lyon 7e, sont toujours dans l'attente. "Alors que la fabrication a partiellement repris dans les usines de FagorBrandt. Même la production prévue de 5 000 lave-linges n’a pas démarré à Lyon. 370 salariés sont toujours au chômage partiel, jusqu’à fin février, avec une perte de salaire de 10 à 20 %, pour la grande majorité d’entre eux" regrette l'intersyndicale.

Manifestation à 10h30

Aussi pour manifester leur envie de sauver leurs emplois - 420 sont menacés depuis que la société a été placée en redressement judiciaire le 2 janvier -, ils manifesteront demain, mardi 4 février, à 10h30, avenue Challemel-Lacour à Lyon 7e. Une délégation sera reçue par Gérard Collomb, le maire socialiste de Lyon, à 11h45. "Les 10 millions d’aides de l’Etat à Fagor Brandt vont-ils servir à acheter les machines à laver en Pologne, alors que l’usine de Lyon est prête à les fabriquer ? Pourquoi laisser les salariés de Lyon au chômage ? Le gouvernement ne devrait-il pas plutôt utiliser les fonds publics pour donner les moyens à SITL de vivre, en œuvrant pour le redémarrage de toutes les activités ?", interrogent les salariés dans un communiqué envoyé ce lundi après-midi.

Le tribunal de commerce doit se prononcer le 17 février sur les offres de reprises.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut