piscine
© Tim Douet

Seulement 2 piscines sur 3 ouvertes au grand public à Villeurbanne ?

Des riverains se sont plaints de la fermeture de deux des trois piscines villeurbannaises alors que la canicule continue de sévir dans le Rhône. La municipalité préfère concentrer ses efforts sur le centre nautique Étienne Gagnaire afin d'accueillir les nageurs dans un cadre mieux adapté.

Il fait chaud dans le Rhône, si chaud que certains habitants de Villeurbanne rechignent lorsqu'il s'agit de constater la fermeture de la piscine Boulloche et de celle des Gratte-Ciel située place Lazare-Goujon. Cependant, comme l'explique la municipalité, cette dernière de par sa petite taille, n'est pas en mesure d'accueillir un grand nombre de nageurs. "Cette piscine n'a jamais été ouverte l'été au grand public, elle est réservée aux associations ou aux clubs". En ce qui concerne la piscine Boulloche du quartier République, elle est prioritairement dédiée à l'apprentissage de la natation aux élèves des écoles primaires de la ville. De plus, des travaux de rénovation sont prévus au cours de l'été dans l'établissement afin de pouvoir accueillir les apprentis nageurs dès la rentrée de septembre. "L'été où nous avions ouvert Boulloche au grand public, le nombre d'entrées était très faible", constate l'adjoint au maire de Villeurbanne, Gilbert-Luc Devinaz. Une observation, qui de surcroît ne permettrait pas d'arranger les difficultés économiques que rencontre la piscine.

Le centre nautique Étienne Gagnaire répond à la demande

Situé entre la station Cusset et Laurent Bonnevay, le centre nautique Étienne Gagnaire offre une capacité d'accueil de 1500 personnes. Activités pour les jeunes, pataugeoire pour les plus petits dans un cadre "beaucoup plus adapté", selon Gilbert-Luc Devinaz. En cas de très forte fréquentation et afin de pallier les risques d'incidents à l'image de ceux qui ont pertubé la piscine Mermoz la semaine dernière, un système a été mis en place. "Lorsque la capacité d'accueil est atteinte, nous fermons la barrière d'accès à la piscine afin qu'aucune fil d'attente propice aux bousculades ne se créée", précise l'élu. Pour l'instant, aucun débordement de ce type n'a été recensé à Villeurbanne malgré l'absence d'autres piscines dans la ville. Toutefois, si l'appel à la baignade des Villeurbannais s'avère insoutenable, le grand lac de Miribel-Jonage, lui, leur permet de faire trempette tout l'été grâce aux plages aménagées.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut