Rythmes scolaires : Perrin-Gilbert veut une dérogation

Y aurait-il des doutes sur le résultat des votes à propos des nouveaux rythmes scolaires ? C'est ce que pense la municipalité du 1er arrondissement, qui demande une "communication intégrale des votes, conseil d’école par conseil d’école, sur le 1er arrondissement et sur la totalité de la ville de Lyon". Nathalie Perrin-Gilbert revient sur les résultats (81 conseils favorables, 78 contre, 6 neutre, 1 sans vote) : "La majorité des conseils d’école de la ville de Lyon qui se sont exprimés n’ont pas adopté le projet de la municipalité lyonnaise", affirme-t-elle. Et, dans le 1er arrondissement, la réforme a été unanimement rejetée, à l'exception d'une abstention.

Ce particularisme des Pentes amène la maire du 1er à demander à "soustraire les écoles du 1er à l’expérimentation proposée sur la ville". Attachée à la gratuité de l'école républicaine obligatoire, elle souhaite revenir à l'esprit initial de la réforme d'un allègement de la journée des écoliers.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut