ambroisie
DR

Rhône : canicule et pollution ne font pas bon ménage avec l'ambroisie

La floraison de l'ambroisie est légèrement en avance dans la vallée du Rhône. Des pollens d'autant plus concentrés sous l'effet de la canicule et au potentiel allergisant stimulé par la pollution à l'ozone.

Contenir la prolifération de l'ambroisie est une lutte de tous les instants. Très allergisante, la plante présente à l'origine dans la vallée du Rhône, la Nièvre et le Dauphiné a tendance a progresser dans d'autres régions avec le réchauffement climatique. Peu adepte de la concurrence, l'ambroisie peut atteindre deux mètres de haut et envahit principalement les espaces non cultivés près des habitations, les sols nus en bord de route ou les zones de travaux. Le 30 juillet, un premier pic de pollinisation a été observé dans le Rhône par le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). Des pollens allergisants qui prennent de l'avance avec les conditions météorologiques de ces dernières semaines et dont la concentration augmente mécaniquement et rapidement avec les épisodes de canicule. Habituellement, les premiers pics de pollinisation sont plutôt observés à la mi-août.

Le pollen de cette plante provoque chez de nombreuses personnes des allergies qui se traduisent par la contraction de rhinites, de conjonctivites, par le développement d'eczéma, par des crises d'asthme ou de la toux. Le pollen accroît d'autant plus son potentiel allergisant avec la présence d'ozone dans l'air, comme c'est actuellement le cas dans l'agglomération lyonnaise. Dans la journée, c'est entre 7 et 11 heures du matin que la libération des pollens est la plus intense. Ce qui explique la recommandation aux personnes particulièrement réactives à l'ambroisie d'éviter de rouler les vitres ouvertes ou de se promener dans des espaces non cultivés à ces heures-ci.  Les spécialistes conseillent également de se rincer les cheveux le soir et d'éviter de faire sécher le ligne dehors en période de floraison. La seule manière de lutter contre l'ambroisie est de l'arracher, dans l'idéal avant que la floraison n'intervienne pour éviter les irritations. Depuis plusieurs années, une plateforme de signalement de l'ambroisie a été mise en place pour lutter contre sa prolifération : http://www.signalement-ambroisie.fr.

à lire également
Près de 350 pompiers professionnels du Rhône sont en arrêt maladie et reprochent à leur direction de ne pas entendre leur souffrance depuis des mois, voir des années, face au manque d'effectif dans les casernes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut