Réchauffement climatique : “On ne peut plus attendre”

Lors d’une conférence à la préfecture du Rhône ce mercredi, le climatologue Hervé Le Treut, membre du comité de pilotage de la COP21 et du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), s’est posé en véritable défenseur du climat. “Si l’on continue à émettre autant de CO2 dans les vingt prochaines années, la température augmentera au-dessus de 2°C”, a-t-il déclaré, tout en exhortant les élus à agir rapidement.

Les mots de Michel Delpuech, le préfet du Rhône, qui a ouvert la conférence sur le climat ce mercredi, n'ont pas été vraiment rassurants : "Les effets du changement climatique se font sentir à Lyon. Sur les douze dernières années, onze ont été les plus chaudes jamais enregistrées depuis cent ans. Les pratiques agricoles changent, les forêts se modifient..., a-t-il énuméré. Mais l'État est en première ligne et vient de voter la loi sur la transition énergétique, la France va accueillir dans deux mois la conférence des Nations Unies sur le changement climatique."

La température a augmenté de 0,8°C

Devant une assemblée composée d'étudiants, de responsables d'associations et d'agents de l'État, Hervé Le Treut est revenu aux “fondamentaux”. Exposant les travaux menés par le Giec, il a réaffirmé, schémas à l'appui, que depuis 10 000 ans le climat sur terre est stable.

"Mais, dans les années 1950, l'on note la croissance rapide des émissions de gaz à effet de serre, et avec cela l'augmentation de la température globale de 0,8°C. Si l'on continue à émettre autant de CO2 dans les vingt prochaines années, la température augmentera au-dessus de 2°C", a précisé le climatologue.

Les épisodes de sécheresse et de fortes précipitations ne sont que des “symptômes”

D'après cet éminent scientifique, les émissions de dioxyde de carbone liées à la combustion des hydrocarbures ne cessent d'augmenter : d'un milliard de tonnes par an en 1950 à 10 milliards par an en 2014. "Il va falloir obliger les populations à diminuer leurs émissions de CO2", a poursuivi Hervé Le Treut.

Pour le climatologue, les épisodes de sécheresse et de fortes précipitations ne sont que des "symptômes" de ce que le changement climatique sera à l'avenir. "On ne voit pas encore le changement climatique, mais il faut absolument l'anticiper. On ne peut plus attendre", a-t-il exhorté.

3 commentaires
  1. Robes Pierre - mer 7 Oct 15 à 18 h 49

    Prédire,ça ne coute pas grand chose , qui sera là dans 100 ans pour vérifier ces affirmations qui permettent entre autre d'imposer des contraintes aux citoyens. Quand on sait que Inde, Chine, USA , Russie ont un impact 10.000 fois supérieur à ce que nous émettons Notre impact, minimisé grâce à notre parc nucléaire,les inconscients de la décision veulent ramener à 50%, alors que l'exemple allemand détruit sa campagne pour en extraire la lignite, nous n'en avons pas , les japonais redémarrent peu à peu leur parc nucléaire après la hausse de 40%,de son électricité produite aux énergies fossiles ce qui impacte fortement sa production industrielle. Prédire avec des chiffres issus d'études orientées , plus le mensonge est gros, mieux il a des chances d'être Gobbels

  2. INCITY69 - jeu 8 Oct 15 à 7 h 32

    Et alors? cela plus de 30 ans qu'on en parle et qu'on agit pas...

  3. Abolition_de_la_monnaie - jeu 8 Oct 15 à 10 h 02

    COP 21 = blablas politiciens ALTERNATIBA ce week end à Lyon = citoyens en action ! Exemple : Samedi 17h à l'univ Lyon2 : conf sur 'vivre sans argent' Dimanche toute la journée : village des alternatives, quai Augagneur (à côté des péniches) Le programme complet est ici : https://alternatiba.eu/rhone/alternatiba-rhone-lyon/

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut