Rachat du lyonnais Velan SAS : l'État français oppose son veto

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, s'est opposé au rachat de l'entreprise lyonnaise Velan SAS, qu'il estime risqué en raison des enjeux stratégiques.

L'entreprise Velan SAS, installée dans le quartier de Gerland, ne deviendra pas américaine. L'État français, par la voix de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, s'est opposée au rachat de la filiale lyonnaise, par le groupe américain Flowserve. Filiale de la société canadienne du même nom, Velan SAS est spécialisée dans la fabrication de robinetterie industrielle utilisée dans le domaine de la défense et du nucléaire.

Des risques pour la défense française ?

Relayé par nos confrères du Progrès, le ministère de l'Économie indique qu'il "a pris cette décision de refus des deux rachats, considérant que les engagements qui auraient pu être proposés n’étaient pas de nature à réduire suffisamment tous les risques associés à l’acquisition".

Suite à cette décision, le groupe américain Flowserve a annoncé mettre fin à ses négociations pour le rachat de Velan.

Faire défiler vers le haut