Grâce a son bus, David Bruneau a pu sauvé 70 Ukrainiens. Ici, au centre de vacances ''le pré du lac''à St Jorioz, près d'Annecy.
Grâce a son bus, David Bruneau a pu sauvé 70 Ukrainiens. Ici, au centre de vacances  »le pré du lac »à St Jorioz, près d’Annecy.

Quand le bus d'un entrepreneur d'Annecy aide 70 réfugiés ukrainiens

Face à l'urgence des familles ukrainiennes fuyant la guerre, un entrepreneur local à décidé d'aider. Son bus a recueilli 70 réfugiés.

David Bruneau est un entrepreneur d'Annecy. Son entreprise Hold On Productions ! est spécialisée dans l’affichage grand format sur bus et autocars. "Quand la guerre en Ukraine à commencé, je ne pouvais pas rester les bras croisés à regarder ce qui se passait,'' confie-il à Lyon Capitale. L'Annécien décide donc ''d'utiliser l'un de (ses) bus pour faire un convoi humanitaire entre Varsovie (Pologne) et Annecy (Haute-Savoie). On a donc mis en place une cagnotte pour financer notre projet on a réussit a avoir 10 000 euros de dons privés."

''C'est frustrant de ne prendre que 70 personnes''

Une fois son bus revêtu de son affiche HOP 4 Ukraine, direction Varsovie, à 20 heures d'Annecy, ''avec un médecin et un interprète.'' Sur place, ''l'émotion des gens m'a touché. On nous applaudissait, on nous klaxonnait, on nous prenait en photo. C'était incroyable !'' se souvient David Bruneau, ému. Avec le bus, 70 Ukrainiens ont ainsi pu être secouru. ''On a deux hommes, une quinzaine d'enfants et près de 50 femmes. J'aurais aimé en prendre plus,'' admet-il.

 


"On a besoin de denrées et de médicaments non-périssables"


 

Après l'émotion, la mission humanitaire constate sur place l'urgence. David Bruneau témoigne du besoins impérieux ''de denrées et des médicaments non-périssables. Souvent, les gens envoient des médicaments de leur armoire à pharmacie, mais ces médicaments-là sont souvent périmés, donc inutilisables." Mais le plus urgent pour lui,'' c'est l'argent pour refaire un voyage. C'était très frustrant de ne pouvoir prendre que 70 personnes.'' 

Parmi les voyageurs de ce bus humanitaire des femmes et des enfants ukrainiens en route pour Annecy.
Parmi les voyageurs de ce bus humanitaire des femmes et des enfants ukrainiens en route pour Annecy.

''On est parti de rien avec l'envie de faire quelque chose''

L'entrepreneur veut repartir en Ukraine pour aider encore les réfugiés. ''Les habitants ont envie d'aider, on a vu un grand élan de générosité. Notre aide humanitaire a été entièrement financée par des fonds privés d'entreprises d'Annecy ou de Metz."  Mais pour cela, David Bruneau à besoin de ''15 000 euros pour avoir deux bus. On est parti de rien avec l'envie de faire quelque chose.''

Une cagnotte Leetchi est en ligne pour l'organisation d'un prochain voyage humanitaire.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut