Le projet de la All In Academy de tennis, à Décines, doit voir le jour en 2023. (Photo DR)

Près de Lyon : un recours déposé pour empêcher la construction de la All in Academy de tennis

Un collectif, qui réunit des riverains de Décines, a déposé en mairie un recours gracieux, le 5 mai, contre le projet de construction d’une académie de tennis à côté du Parc OL. 

Le collectif Montout Environnement, qui rassemble des riverains des rues Marceau, Sully et du chemin de Montout, à Décines a déposé un recours en mairie, la semaine dernière, afin de faire interdire le permis de construire de la All In Academy de tennis. Préoccupés par les nuisances sonores et lumineuses que pourrait entraîner la construction d’un tel complexe, les riverains avaient entamé, depuis plusieurs mois, des discussions avec les investisseurs du projet afin de trouver un accord garantissant leur "cadre de vie" et leur "environnement".


"Étant dans l’impossibilité d’avoir la garantie du respect de notre cadre de vie, [...] nous avons dû nous résoudre à déposer un recours contre le permis de construire."
Martine Ripplinger, une riveraine membre du collectif Montout Environnement


Pas de protocole d'accord

Toutefois, les échanges des dernières semaines n’ont pas permis aux habitants du quartier d’obtenir la garantie juridique du respect des mesures qu’ils demandent à la All In Academy de prendre, afin de garantir le respect de ce cadre de vie.  "Il est regrettable de ne pas avoir finalisé ces négociations avant la fin du délai légal, ce qui nous a obligés à faire un recours contre le permis de construire. Démarche qui n'était pas l'option que nous souhaitions", explique dans un post Facebook Martine Ripplinger, l’une des membres du collectif. 

Les discussions vont se poursuivre

La All In Academy n’est pas enterrée pour autant, les négociations vont se poursuivre entre les deux parties afin de permettre à cet immense complexe sportif, 22 courts de tennis, 1 court central de 1500 places, une piscine semi-olympique, de voir le jour en septembre 2022. "Nous espérons que les semaines à venir seront plus efficaces, cohérentes et pragmatiques, et permettront d'aboutir à la signature d'un accord", conclut Martine Ripplinger. 

Lire aussi : Près de Lyon : tout ce qu'il faut savoir sur l'académie de tennis à côté du Parc OL

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut