Tignes glacier de la Grande Motte
Le glacier de la Grande Motte

Près de Lyon : le ski d’été débutera fin mai sur les glaciers de la région

Immobiles depuis de nombreux mois, les remontées mécaniques de quelques stations des Alpes vont reprendre du service dans les prochaines semaines, afin de permettre la pratique du ski d’été. À partir du 29 mai, trois stations de la région vont proposer du ski sur glacier au grand public. 

Pour beaucoup, l’information est passée inaperçue au milieu des nombreuses réouvertures qui ont eu lieu avec cette nouvelle phase du déconfinement, mais pour les amateurs de ski, elle était attendue avec impatience. Outre la réouverture des terrasses et des cinémas, le 19 mai a également marqué la reprise d’activité des remontées mécaniques. 

Nous sommes fin mai et l’hiver est terminé nous direz-vous. Toutefois, pour certains passionnés de glisse, cette période de l’année marque traditionnellement l’ouverture de la saison de ski d’été sur les glaciers des Alpes. Ainsi, plusieurs stations de la région s’apprêtent à ouvrir au grand public leurs remontées mécaniques et les pistes situées sur leurs glaciers. 

Trois glaciers pour trois stations

Pour profiter des premières descentes estivales, il faudra se rendre aux 2 Alpes, à partir du 29 mai, où vous pourrez tracer des courbes dans la neige fraîche entre 3200 et 3568 mètres d’altitude à partir de 8 heures, moyennant 36,50 euros par jour jusqu’au 18 juin, puis 43,50 euros jusqu’au 29 août. 

Le 12 juin, c’est la station de Val-d’Isère, en Savoie, qui reprendra du service avec l’ouverture du glacier du Pisaillas aux skieurs. Jusqu’au 11 juillet, il sera alors possible d’emprunter trois pistes situées entre 2725 et 3300 mètres d’altitude, desservies par deux remontées mécaniques. Le domaine sera accessible de 7 heures à midi, pour un coût de 31 euros par jour. 

Enfin, le 19 juin, ce sera au domaine de Tignes de refaire tourner ses remontées mécaniques avec l’ouverture, jusqu’au 1er août, du glacier de la Grande-Motte. Pour skier de 7h20 à 13h15 et emprunter les 20 km de pistes il faudra débourser 38 euros. 

Beaucoup de neige en haute altitude 

Bien que le ski soit une activité de plein air, les pratiquants devront se plier au protocole sanitaire imposé dans les stations. Ainsi, le nombre de forfaits délivrés par jour sera limité, une jauge de 50 % de la capacité des remontées mécaniques sera appliquée et le port du masque sera obligatoire en station et dans les files d’attente, télécabines et télésièges.

Notons que cette réouverture tombe à pic alors que les Alpes connaissent un printemps plutôt froid, avec d’importantes chutes de neige en haute altitude. Néanmoins, il faudra rester prudent, car les conditions en haute montagne sont très changeantes ces dernières semaines, ce qui rend le manteau neigeux instable et plus propice aux avalanches. Rien que pour ce mois de mai, on déplore le décès d’une quinzaine de personnes dans des avalanches en Savoie et Haute-Savoie. 

Lire aussi : Haute-Savoie : la station de ski de La Clusaz ouvre symboliquement pour la Pentecôte

Faire défiler vers le haut