Plan de protection de l'atmosphère : la Ville de Lyon se rattrape avec un conseil municipal exceptionnel

La Ville de Lyon doit rendre un avis sur le plan de protection de l'atmosphère avant le 25 mars. La mairie organise donc un conseil municipal extraordinaire le 23 mars.

La Ville de Lyon organise un conseil municipal exceptionnel le 23 mars sur le 3e Plan de protection de l'atmosphère (PPA). Après le premier PPA adopté en 2008 et le second voté en 2014, ce troisième volet doit permettre de réduire plus rapidement les niveaux de pollution constatés à Lyon. Les différents groupes vont donc débattre sur le sujet, avant de voter pour rendre un avis favorable ou défavorable auprès de la préfecture.

Mais pourquoi ne pas en débattre au conseil municipal du 31 mars ? Car il arrive trop tard. Le conseil municipal de Lyon aurait en fait dû se prononcer lors de sa dernière séance, le 27 janvier. Mais la délibération n'a pas été inscrite à l'ordre du jour, tout comme l’extension de la Zone à faibles émissions (ZFE). D'où la création d'un conseil exceptionnel. Oubli ? Erreur ? Conseil du 27 janvier déjà trop long ? Cette absence avait soulevé l'indignation des oppositions.

En plus du PPA, deux autres dossiers doivent être abordés : la signature du contrat de relance du logement pour l'année 2022 avec l'État et la Métropole et le rapport "Lyon en transitions" sur la situation de la Ville en matière de développement durable.

Lire aussi : À Lyon, la droite veut être entendue sur le plan de protection atmosphérique, lui aussi oublié du conseil municipal

 Un conseil exceptionnel réuni pour un vote sur la ZFE, oublié du dernier conseil municipal de Lyon

Qualité de l'air à Lyon : comment est évaluée la pollution ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut