La construction du complexe sportif est chiffrée à 21,4 millions d’euros. (Credit : a+ samueldelmas)

Piscine, escalade, sports collectifs, un nouveau complexe sportif ouvrira en 2026 à Lyon

La Ville de Lyon a dévoilé vendredi 6 janvier les premiers visuels de son prochain complexe sportif. Doté d’une piscine, d’un mur d’escalade, d’une salle de sports collectifs … il ouvrira en 2026 dans le 8e arrondissement.

Projet phare de l’exécutif EELV de la Ville de Lyon, la construction de l’Îlot Kennedy dans le 8e arrondissement se veut "à l’image de ce que nous souhaitons pour la ville. Nous voulons faire une ville émancipatrice", promettait en mars 2022 Grégory Doucet, le maire de Lyon, au moment de dévoiler le projet. Plus gros investissement de la PPI de la Ville de Lyon, ce projet qui doit coûter au moins 60 millions d’euros à l’ambition de refaçonner le coeur du 8e arrondissement.


"L’îlot Kennedy est dense, le complexe sportif sera donc inséré entre le groupe scolaire et les ateliers de la dense", Samuel Delmas, architecte retenu pour réaliser le projet


Le complexe sportif sera situé juste derrière la mairie du 8e arrondissement. Il ouvrira en septembre 2026. (Credit : a+ samueldelmas)

Outre la destruction, puis la reconstruction de l’école J.F Kennedy, le projet lancé en mai 2022 par la construction d’une école provisoire comporte aussi la création des Ateliers de la Danse et d’un complexe sportif sur un tènement de 21 000 m2. Après avoir dévoilé en octobre les premières images du groupe scolaire et des Ateliers de la Danse, la Ville a levé le voile vendredi 6 janvier sur le futur complexe sportif qui sortira de terre en septembre 2026.

Lire aussi : Lyon : dans le 8e, le futur Ilot Kennedy se veut "un projet emblématique de la ville écologique"

Le complexe sportif où la piscine doit voir le jour comprendra notamment un gymnase, un dojo et une salle d'escalade. (Credit : a+ samueldelmas)

Un complexe à plus de 20 millions d'euros

Situé entre les rues Varichon et Sarrazin, coincé entre les autres équipements évoqués précédemment, ce nouveau bâtiment sportif devrait coûter 21,4 millions d’euros à la municipalité. À l’instar du groupe scolaire et des Ateliers, le complexe sportif est "la signature de notre engagement dans la neutralité carbone. Le projet Kennedy va illustrer cela d’abord par le choix des matériaux. La construction d’une piscine majoritairement en bois fait preuve d’audace, mais c’est le meilleur choix pour stocker le carbone dans le bois", fait valoir Sylvain Godinot, l’adjoint au maire en charge de la transition énergétique. "C’est un projet exemplaire sur le plan environnemental", insiste Grégory Doucet, car "sur cet Îlot Kennedy on fabrique la ville de demain".

La nouvelle piscine de l'Ilot Kennedy sera dotée de deux bassins dont un de 25 m. (Credit : a+ samueldelmas)

"Cette piscine populaire s’intégrera dans un complexe sportif qui pourra accueillir des sports collectifs, un plateau d’EPS pour développer le savoir rouler, l’athlétisme …. un mur d’escalade", Julie Nublat-Faure, adjointe aux sports


Cela prendra la forme d'une nouvelle piscine aux allures scandinaves avec deux bassins de 25 et 15 m ; d'un gymnase omnisports, composé en grande partie de bois, accessible aux scolaires et aux associations pour pratiquer le basket, le volley, le hand-ball ; d'un mur d’escalade de 14m de haut ; d'un dojo dédié aux arts martiaux inspiré du style zen japonais. À cela s’ajoutera en extérieur un plateau sportif végétalisé et arboré de plus de 2 000 m2 avec un terrain multisport et un parcours dédié à l’apprentissage du vélo. Ces deux derniers équipements seront accessibles au grand public en dehors des périodes scolaires.

Lire aussi : Une nouvelle piscine publique ouvrira à Lyon en 2026

 

Le futur mur d'escalade permettra aux grimpeurs de monter jusqu'à 14m. (Credit : a+ samueldelmas)
Le complexe sportif comprend la construction d'un dojo pour les arts martiaux. (Credit : a+ samueldelmas)

Réalisé par l’agence d’architecture lyonnaise Samuel Delmas, le complexe sportif devrait être "d’une qualité exceptionnelle", à entendre Sylvain Godinot, l’adjoint chargé de la transition énergétique. Le projet présenté au jury par Samuel Delmas "est allé au-delà de nos attentes dans une parcelle très très contrainte" appuie l'élu écologiste non sans une pointe de fierté.


Pour en savoir plus sur le futur Îlot Kennedy :

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut