Pierre-Bénite

Pierre Bénite, une ville prisonnière de la chimie ?

La ville de la banlieue sud de Lyon ne veut pas que des coups de peinture sur les murs de son centre ville. Mais la présence de l’usine Arkema empêche toute restructuration de fond. Explication.

A partir du mois de juin, Pierre Bénite commence à se refaire une beauté. Cette petite ville du sud de Lyon en a bien besoin. Lorsque l'on se promène dans la rue principale, la rue Salengro, on ne peut nier : peinture défraichie, murs abîmés, l'envie de s'y promener n'est pas instinctive. Voir ici . Le projet de « re-dynamisation » du centre ville de Pierre Bénite comprend 3 volets : la voirie, l'habitat et les commerces. Le problème de Pierre Bénite a une forme d'usine chimique qui l'empêche de construire de nouveaux bâtiments.

Pierre-Bénite avant les travaux
Pierre-Bénite, avant les travaux

Des contraintes d'urbanisme

La proximité du pôle Arkema entraîne des contraintes d'urbanisme fortes inscrites dans le Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) puisque l'usine est classée Seveso 2 (hauts risques). Ces contraintes sont établis par l'Etat et la collectivité locale quant aux constructions éventuelles. Dans le cas de Pierre Bénite, on ne peut pas démolir et reconstruire. Il faut se contenter de ce qui est déjà présent. Le maire de Pierre Bénite, Serge Tarassioux (PCF), aimerait que ces contraintes soient allégées, en gardant à « l'esprit de réduire les risques d'intoxications » mais sans oublier qu'une « ville qui ne peut reconstruire meurt ». Des négociations sont en route entre la ville et le Grand Lyon afin de revoir le Plan de Prévention des Risques Technologiques.En attendant, c'est dans ce contexte que la commune va entreprendre la rénovation de son centre.

La voirie

Les rues Salengro-Martyrs et la rue Paul Bert commencent leur lifting début juin pour une durée de deux ans. Leurs chaussées seront réduites, et leurs trottoirs élargis. Les voitures se serreront la ceinture, les poussettes et les chaises roulantes seront privilégiées. Le maire, Serge Tarassioux, souhaite ainsi « inverser la priorité ». La rue Salengro, en zone 30, n'abritera plus de stationnements. Sur les rues Salengro-Martyrs, une trentaine de places seront supprimées. Place Jean-Jaurès, 10 places seront remises à disposition et en septembre, un parking au début de la rue Salengro ouvrira ces portes à 27 stationnements. Au final, le bilan est positif, d'ici deux années, « l'hypercentre » de Pierre Bénite aura 15 places supplémentaires.

Pierre-Bénite, après les travaux
Pierre-Bénite, après les travaux

L'habitat

Une étude pré-opérationnelle est en cours afin d'établir ce qui est réalisable pour sauver la face des immeubles pierre-bénitains. Cette étude se fait dans le cadre d'une opération programmée d'amélioration d'habitat (OPAH), dont le but et de requalifier et réhabiliter un quartier déjà construit. Des aides seront accordées par l'Etat et le conseil régional afin d'aider les propriétaires dans la remise en état de leur bien.Le but est avant tout visuel. Ravaler les façades, réhabiliter le patrimoine de Pierre Bénite. Mais aussi améliorer les conditions de vie des habitants comme le rappelle le maire de la ville. Seulement, cette amélioration est purement visuelle.

Les commerces

Une fois les voiries refaites, en pieds d'immeubles, il faudra s'attaquer aux commerces, soigner les devantures et développer d'autres magasins. Il faut « leur donner de l'allure » comme le dit Franck Tornicelli, chef du projet, que les Pierre-Bénitains aient envie d'acheter et que d'autres aient envie d'investir.Pour aider les commerçants à moderniser et maintenir en l'état leurs échoppes, ils recevront de l'aide du Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le commerce (FISAC)et notamment de la Chambre des commerces et de l'industrie et de la Chambre des métiers.

-------------------------------

Le Plan de Prévention des Risques Technologiques c'est quoi ?

La loi du 30 juillet 2003 dite « loi Bachelot » relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages prévoit l’élaboration de plans de prévention des risques technologiques (PPRT). Leur objectif est de résoudre les situations difficiles en matière d’urbanisme héritées du passé et mieux encadrer l’urbanisation future. Les PPRT concernent les territoires accueillant des établissements Seveso à « hauts risques ». Le PPRT pourra, à l’intérieur du périmètre d’exposition aux risques, délimiter des zones dans lesquelles les constructions nouvelles ou extensions seront interdites ou non. Dans le cas de Pierre-Bénite, toutes constructions nouvelles sont proscrites.

à lire également
Sapeurs-pompiers Rhône
Jeudi à 9h30, un incendie s’est déclaré à Pierre-Bénite dans un entrepôt de la société Vitral. Aucune personne n’était présente au moment des faits. Ce matin, le réveil a été plus brutal que d’habitude pour les habitants de la rue d’Yvours à Pierre-Bénite. Aux alentours de 9h30, un incendie s’est déclaré au 120 de la […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut