Rosetta
©AFP/ESA

Philae et son échantillon de comète

Avant de s’éteindre, le robot a réalisé un ultime forage. Il pourrait sortir de son “hibernation” l’été prochain, quand la comète se rapprochera du Soleil.

Deux jours après son “atterrissage” sur Tchouri, Philae a tenté une dernière manipulation : récupérer une poussière de comète. Les scientifiques de l'Agence spatiale européenne (ESA) ne savent pas encore si le forage a été concluant. Le petit robot est désormais coincé à l'ombre d'un rocher sur la comète, avec des batteries quasiment vides.

Avant de s'éteindre, Philae a pu effectuer une rotation de 35°, afin de réorienter ses panneaux solaires. Cela pourrait lui permettre de sortir de son hibernation aux alentours de l'été, quand la comète se rapprochera du Soleil, selon Philippe Gaudon, chef du projet Rosetta au CNES.

à lire également
La 2e édition du festival Pop’Sciences se tient vendredi et samedi en plein coeur de La Duchère. Une manière de démocratiser les sciences dans l'espace public et de partager les savoirs avec les citoyens.
Faire défiler vers le haut