évolution du coût de 10 trajets

Péages gratuits ou -10 % : ce que vous y gagneriez depuis Lyon

La ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, a annoncé ce mardi matin souhaiter une baisse de 10 % des tarifs autoroutiers et la gratuité le week-end. Lyon Capitale a sorti la calculette. Entre l’essence et les nouveaux tarifs au péage, voici les (peut-être) futurs coûts de 10 trajets au départ de Lyon.

Interrogée ce mardi matin sur RTL, la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Ségolène Royal, a affirmé vouloir une baisse de 10 % des tarifs autoroutiers, précisant que cela devrait se décider en concertation avec les sociétés concessionnaires d'autoroutes. La ministre va même plus loin, puisqu'elle compte réclamer la gratuité des autoroutes le week-end. Concrètement, quel serait l'impact sur le portefeuille des Lyonnais ?

Lyon Capitale a fait le calcul sur 10 trajets autoroutiers au départ de Lyon. Pour un trajet vers la capitale, en semaine, l'économie de péage est de 3,33 euros. Avec 58,65 euros d'essence (moyenne établie à partir de différents sites de calcul d'itinéraire), cela porte le trajet Lyon-Paris à 88,62 euros au lieu de 91,95 euros.

Grenoble ne serait plus qu'à 14,65 euros de Lyon le week-end, contre 25,05 euros actuellement.

Une mesure “difficilement envisageable”

Mais l'idée de Ségolène Royal de proposer la gratuité le week-end sur le réseau autoroutier français restera certainement dans les placards. Le Premier ministre Manuel Valls a en effet dès ce matin parlé d'une mesure "difficilement envisageable". Il a affirmé privilégier un accord "profitable à tous" sur les contrats d'exploitation des autoroutes. Depuis le perron de Matignon, il a appelé à "bâtir un partenariat gagnant-gagnant" entre l'Etat et les sociétés concessionnaires.

à lire également
péage
Alors qu'un accord secret a prolongé les concession autoroutières des sociétés françaises, dont celle de Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR), qui exploite les axes de la région Auvergne-Rhône-Alpes, un lanceur d'alerte grenoblois a déposé un recours auprès du Premier ministre pour demander son annulation.
4 commentaires
  1. collectifvalve - 14 octobre 2014

    Calculs intéressants mais ne prenant en compte qu'une partie des coûts d'utilisation de l'automobile et entretenant l'illusion que ce mode de transport est compétitif... Dans vos calculs prenant en compte essence et péage, un Paris-Lyon revient à 91,95€. En 2014, le prix de revient kilométrique COMPLET va, d'après l'Argus de 0,48 € à 4,95 € par km en fonction du modèle. Le coût COMPLET d'un Paris-Lyon oscille donc entre 223 € et 2306 €... De quoi faire préférer le train et au quotidien le vélo !

  2. Gemini - 14 octobre 2014

    Amusant de constater que c’est une ministre de l’écologie qui souhaite encourager l’utilisation de la voiture. C’est du n’importe quoi.

  3. pmavelo - 15 octobre 2014

    Hello Ségolène, tu veux encourager l'usage de la voiture ... mais tu n'arrives pas à baisser les tarifs des péages. Qu'à cela ne tienne ... puisque personne ne t'aide, on te propose des idées. . instaurer un péage sur les pistes cyclables. . doubler le montant des tarifs SNCF . abroger la loi LAURE qui oblige à réaliser des aménagements modes doux . soumettre aux taux normal de TVA les modes doux. Bref, tu vois ... l'embarras du choix. http://collectifvalve.blogspot.fr/

  4. Krizpof - 15 octobre 2014

    Ah ben non, c'est tout l'inverse qu'elle doit faire, la sinistre de l'environnement pollué : c'est la gratuité en semaine pour tous les poids-lourds, et la levée de l'interdiction de circulation les week-ends… Au moins, ce sera cohérent après la suppression de l'éco-taxe, non ?Quand est-ce qu'ils arrivent, les infirmiers ? Parce là, ça commence à urger...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut