@Antoine Merlet

Pass sanitaire largement renforcé : les 12-17 ans bénéficieront de "souplesse", les explications

Parents et adolescents s'inquiètent après les annonces d'Emmanuel Macron, le président de la République, lundi soir. Avec un pass sanitaire largement renforcé... dès 12 ans. Ce mardi, le porte-parole du gouvernement a promis de la "souplesse" pour les adolescents, qui peuvent seulement se faire vacciner depuis le 15 juin.

Le visage grave, Emmanuel Macron, le président de la République, a exhorté lundi soir les Français à se faire vacciner devant "une reprise forte de l'épidémie" en France, en raison d"un variant Delta très contagieux". Emmanuel Macron a martelé que "nous avons un atout maitre, qui change tout : le vaccin". "Le vaccin divise par 12 le pouvoir de contamination (du virus) et diminue de 95 % les formes graves. C'est une nouvelle course de vitesse qui est engagée. Vacciner un maximum de personnes, partout, à tout moment".

Les 12-17 ans ne peuvent se faire vacciner que depuis le 15 juin...

Le président de la République a "mis la pression" sur les non-vaccinés. Le pass sanitaire sera largement élargi à partir du 21 juillet puis début août. Le 21 juillet aux lieux de culture rassemblant plus de 50 personnes (au lieu de 1000 actuellement). Et début août, pass sanitaire élargi dans les bars, les restaurants, les avions, les cars, les maisons de retraite, les hôpitaux, les centres commerciaux. Un pass sanitaire qui s'applique dès... 12 ans.

Or, les 12-17 ans ne peuvent se faire vacciner que depuis... le 15 juin. Très compliqué d'avoir un schéma vaccinal complet dès le mois d'août pour eux. Ce mardi, en conférence de presse, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a promis de la "souplesse" pour les adolescents. "Très peu d'entre eux (de 12-17 ans) ont un schéma vaccinal complet. Hors de question de leur imposer à eux et à leur famille un été infernal à cause du pass sanitaire", a insisté Gabriel Attal.

"La loi ne sera pas applicable à compter du 1er août, il y aura quelques jours de délai", a expliqué également ce mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran. Les annonces d'Emmanuel Macron ont en tout cas déclenché un grand boom des rendez-vous de vaccination. 1 500 000 depuis lundi soir. De loin un record.

Lire aussi : Vaccin : "record" pulvérisé, près d'1 million de Français ont pris rendez-vous lundi soir après l'allocution de Macron

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut