Le Cube orange de la Confluence (©Antoine Merlet)

Pas de tram pour aller à Lyon Confluence : place au vélo ?

Cet été pour aller dans le quartier Confluence de Lyon, il faudra faire sans le tramway T1. Il existe une solution pour éviter les deux mois de galère : et si c'était le bon moment pour se mettre au vélo ?

En temps normal, la desserte en transports en commun du quartier Confluence est très loin d'être une référence. Le plus simple reste de prendre le tramway T1, les bus sont parfois coincés dans les nombreux bouchons en heure de pointe faute de site propre. Des travaux sur la ligne de tram tout l'été vont rendre cette même desserte encore plus difficile. Jusqu'au 25 août, T1 circulera uniquement entre les stations IUT Feyssine et Charpennes Charles Hernu. Des bus relais sont mis en place entre Debourg et Perrache, en passant par Confluence. Il est également conseillé de prendre les lignes de métro A et B, ou les bus C9, C10, C22, 15, 63 et S1. Pour ces derniers, le risque d'être coincé dans la circulation classique reste important.

Le bon moment pour tenter de se déplacer à vélo à Lyon ? 

Dans ce contexte, c'est peut-être le bon moment pour essayer de se mettre au vélo à Lyon. Côté Vélo'v, on retrouve huit stations sur le secteur : Place des Archives, place de l'hippodrome, Sainte-Blandine, Patinoire Charlemagne, Confluence Darse, Confluence Hôtel de Région, Confluence Docks et Musée des Confluences.

Pour les vélos personnels, ce ne sont pas les arceaux qui manquent sur le secteur. Il faut simplement veiller à bien les sécuriser avec un voire deux antivols. Marquer son deux roues avec un dispositif comme Bicycode reste incontournable à Lyon (lire ici). Enfin, pour ceux qui ne veulent pas laisser leur précieux dehors, le parking LPA propose des places de stationnement sécurisées pour les vélos pour 36,95 euros par an.

Quais de Saône, berges du Rhône ?

Côté aménagement cyclable, deux espaces "de référence" peuvent être empruntés en fonction de son parcours : en dessous de Perrache, les quais de Saône sont relativement tranquilles et permettent d'éviter les bouchons de la Presqu'île. Attention, la passerelle de la darse se prend à pied en poussant le vélo (l'amende est de 35 euros pour ceux qui pédalent dessus).

De l'autre côté, les berges du Rhône apportent toujours ce petit air de "parenthèses vacances", avant, pendant ou après une journée de travail (ou autre). L'été les deux cours d'eau apportent une certaine fraîcheur. Pour planifier ses trajets et opter pour ceux qui sont les plus sécurisés, l'application Geovelo reste incontournable (voir ici). Il est même fortement probable que vous gagniez du temps dans vos trajets par rapport au tram, bus, ou voiture. À essayer au moins une fois ne serait-ce qu'avec un Vélo'v, le principal risque est d'y prendre goût et de ne pas vouloir reprendre automatiquement le tram T1 une fois qu'il sera de retour.

à lire également
2 commentaires
  1. vieux caladois - 8 juillet 2019

    ben oui quoi en trottinette, et à l'arrivée on la jette dans le Rhône ou la Saône...

  2. Galapiat - 8 juillet 2019

    excellent conseil mais la halte fluviale semble mieux indiquées

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut