Le futur actionnaire principal de l’OL, l’Américain John Textor (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

OL, ambitions, PSG : les premiers mots de l'Américain John Textor

L'Américain John Textor, 56 ans, va devenir en septembre l'actionnaire principal de l'Olympique lyonnais. Lors de sa présentation à la presse mardi, il a fait passer quelques messages. 

Une nouvelle ère à l'Olympique lyonnais. Même s'il va rester le PDG - trois ans comme le stipule une clause - de son club de toujours, Jean-Michel Aulas ne sera plus à la rentrée l'actionnaire majoritaire du club de football lyonnais. C'est l'Américain John Textor - il détient déjà Botafogo (Brésil) et Molenbeek (D2 belge) et il est actionnaire à hauteur de 40% de Crystal Palace (Angleterre), qui a été choisi par le conseil d'administration d'OL Groupe pour le rachat complet des participations de Pathé et d'IDG (19,36% et 19,85% du capital), ainsi qu'une cession progressive de Holnest, la holding familiale de Jean-Michel Aulas (27,72% du capital). Dans ce projet dont l'investissement devrait atteindre 800 millions d'euros, John Textor sera accompagné par Jamie Salter (CEO d’Authentic Brands Group, il possède notamment la marque Reebok). "Jean-Michel Aulas a demandé 86 millions d'euros concentrés sur l'équipe, le sportif. De façon plus large, pour le capital, nous avons réussi à convaincre les vendeurs, a déclaré John Textor qui devrait posséder en septembre 66,56% des parts d'OL Groupe. Les bases du club sont très saines. Et si le président vient me voir pour me dire qu'il faut donner plus, ce sera notre objectif et nous l'aiderons."


Pas de LBO, "pas de dettes"


L'homme d'affaires américain qui a fait fortune dans le cinéma et la technologie a assuré qu'il n'allait pas racheter l'OL par un endettement. "Je déteste ça, c'est quelque chose d'horrible pour moi. On a choisi de faire les choses d'une certaine façon, a confié "le gourou de la réalité virtuelle d’Hollywood" comme l'a présenté en 2016 le magazine économique Forbes. Nous avons les reins solides à ce niveau-là, nous achetons avec nos capitaux propres. Il n'y a aucune dette pour le club." Des propos rassurants pour les supporters de l'OL inquiets de voir débarquer un propriétaire sans trésorerie. Sur le volet sportif, John Textor a également séduit son auditoire au sujet des ambitions pour les futures saisons. "Le public est toujours plus important que le club dans le football, a-t-il lâché. Je sais qu'on veut gagner des championnats. J'espère qu'on va pouvoir battre le PSG, on peut rêver de gagner une Coupe d'Europe."


Tacle au PSG et l'importance de la formation


Et de poursuivre en adressant un tacle appuyé au PSG et : "Je n'aime pas le modèle du PSG,  Si on continue à faire ce que fait Jean-Michel (Aulas) depuis quelques années et qu'on y amène du divertissement et de la technologie, on va pouvoir gagner plus d'argent qu'avec un investisseur qatari." John Textor qui est ancien skateur professionnel a bien compris où il avait mis les pieds en évoquant la formation si importante à l'OL. "Attendez-vous à ce que je sois toujours ici à parcourir l'académie, a-t-il précisé en prenant exemple sur son club de Botafogo. Le Brésil est une des sources de talents les plus importantes dans le monde. Quand l'académie reçoit moins d'investissements, ça casse cette manne de joueurs." Et d'ajouter : "D'ici quelques années, Botafogo deviendra le dénicheur des talents de demain. Si on arrive à augmenter cette manne de joueurs, ce sera quelque chose de très productif. C'est ma vision des choses d'ici deux à cinq ans." Reste désormais à savoir si les belles paroles de John Textor seront suivies d'actes.

Toute l'actualité de l'Olympique lyonnais est à suivre sur www.olympique-et-lyonnais.com

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut