Manifestation Loi Travail
©Tim Douet

Nouvelle manifestation contre la loi Travail à Lyon

En accord avec la préfecture, l'intersyndicale du Rhône a convenu d'un parcours pour manifester de nouveau pour le retrait de la Loi Travail à partir de 13 heures.

Les opposants au projet de loi Travail du gouvernement battront le pavé pour la 14 ème fois à Lyon depuis le début du mouvement. Contrairement à la manifestation parisienne qui devait être interdite avant de laisser place à un défilé sur la place de la Bastille, la préfecture du Rhône n'a pas évoqué d'interdiction de manifester. Depuis la dernière mobilisation, l'intersyndicale du Rhône qui réunit CGT, FO, FS, Solidaires, UNEF, CNT et CNT et SO appelle à manifester aujourd'hui. Le parcours a été déterminé en accord avec la préfecture.

Un trajet qui contourne la place Bellecour

Les opposants à la loi Travail se regrouperont à 13 heures à la Manufacture des Tabacs dans le 8e arrondissement pour rejoindre ensuite la place Maréchal-Lyautey dans le sixième arrondissement. Si le cortège doit passer par Saxe-Gambetta, la place Bellecour et la fan-zone installée pour l'Euro 2016 devra être contournée. Le mouvement de Nuit Debout Lyon a également distribué des tracts pour mobiliser l'opinion et inciter à rejoindre le cortège. Le site de militants anti-capitalistes Rebellyon appelle également à rejoindre la manifestation de ce 23 juin en publiant un communiqué de la Confédération nationale du travail du Rhône, un syndicat issu du syndicalisme révolutionnaire et de l’anarcho- syndicalisme.

à lire également
Un homme a été condamné ce vendredi 6 septembre pour avoir insulté et menacé des agents de la préfecture du Rhône, à Lyon. Il aurait affirmé lors de l'audience être victime d'un complot.
2 commentaires
  1. COB - 23 juin 2016

    impensable que l'on demande aux magasins sur le parcours des manifs de baisser rideau pour permettre à une troupe de feignants de 'manifester'. autrement dit pénaliser ceux qui travaillent, qui font vivre le pays, qui font vivre le système n'oublions pas que tous ces syndicats ne prêchent que pour la défense de leurs intérêts et les privilèges de leurs cotisants et non pour le bien de tous ouvrez les yeux, la faiblesse de l'état est telle que même le putsch de la CGT ne suffit pas à éveiller les consciences lorsque l'on aura tout perdu pour sauver les privilèges de quelques uns il sera trop tard pour pleurer

  2. Flore - 23 juin 2016

    Je suis entièrement d'accord avec le précédent témoignage ..... les syndicats agissent en fonction de leurs intérêts afin de ne pas toucher à leurs privilèges !! Il y en a marre de la pagaille qu'ils vrovoquent.......

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut