David Kimelfeld et Gérard Collomb, au conseil métropolitain, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet

Métropole de Lyon : "tractations indécentes", Kimelfeld dit non à Collomb

Il n'y aura pas d'accord entre Gérard Collomb, l'actuel maire de Lyon, et David Kimelfeld, l'actuel président de la Métropole, avant le 2e tour des élections à la Métropole de Lyon, prévu le 28 juin. Dans un communiqué, Kimelfeld précise qu'il ne fera pas d'accord avec son ancien allié.

Il n'y aura pas d'accord entre Gérard Collomb, l'actuel maire de Lyon, et David Kimelfeld, l'actuel président de la Métropole, avant le 2e tour des élections à la Métropole de Lyon, prévu le 28 juin.

Le week-end dernier, Gérard Collomb avait ouvert la porte à un rapprochement avec son ancien allié, David Kimelfeld.

"Je ne ferai pas d’accord politicien hors sol comme m’y invitent Gérard Collomb et François‑Noël Buffet (le candidat de la droite à la Métropole, NDLR), en voulant organiser un rassemblement pour éviter le soi‑disant péril vert comme on invitait, en 2002 et 2017, à se mobiliser pour voter contre le Rassemblement National. Je ne m’associerai pas à cette démarche, qui ressemble plus à un mouvement de panique et à un aveu de faiblesse électorale", explique dans un communiqué David Kimelfeld.

"Il est possible de trouver des accords dans plusieurs territoires"

"Il n’y aura pas, pour moi, ce type d’accord global et je me refuse à ce genre de négociation. Ces tractations politiciennes sont indécentes, plus encore en cette période de crise sanitaire, économique et sociale", poursuit l'actuel président de la Métropole.

"Si je ne crois pas à un accord d’appareils, je pense qu’il est possible de trouver des accords dans plusieurs territoires. Ils doivent permettent de rassembler sur la base d’un projet pour notre Métropole, un plan de rebond économique et social qui prenne en compte la transition écologique", conclut David Kimelfeld.

Les dépôts des listes pour le 2e tour doivent être effectués au plus tard le 2 juin.

15 commentaires
  1. HateHaters - mer 27 Mai 20 à 10 h 29

    Bonne retraite Gégé... Il est vraiment temps de lâcher le morceau...

  2. Galapiat - mer 27 Mai 20 à 10 h 39

    Il va falloir se poser la question de l'age des élus, 70 ans en "fin de mandat" serait raisonnable, Il reste tant de choses à faire à voir , profiter de ses proches entre autre en tirant la leçon de ce qui vient de nous arriver, élu, Gégé en aurait près de 80 à terme et c'est loin d'être un cas unique, Enfin si la chose leurs manques le bénévolat sans les honneurs rattachés à la fonction est en recherche de candidats

    1. Jipe - mer 27 Mai 20 à 17 h 57

      Votre remarque sur l'âge est une vraie question que l'on doit se poser.

      En France en moyenne, les élus locaux perçoivent des indemnités qui sont faibles au regard des missions et responsabilités qui leurs sont confiées. Je ne parle pas que des très grandes villes mais bien de toutes les communes et collectivités locales de France.

      Dès lors on retrouve majoritairement dans les élus des personnes :
      qui ont du temps libre pour mener à bien ces missions
      qui ont un revenu par ailleurs ou qui peuvent bénéficier d'un détachement sans réduction de revenus proportionnelle à la réduction de temps de travail

      Il y a une catégorie qui répond à ces 2 critères ce sont les retraités.

      L'exemple que vous prenez concerne l'élu d'une très grande ville et grande métropole qui a fait carrière en politique. Il n'est pas représentatif à mes yeux de la moyenne des élus locaux

      Je ne pense pas qu'une limitation de l'âge ou de tout autre critère soit une bonne solution pour avoir demain encore des candidats aux élections locales

      Il suffit de regarder le nombre de communes qui n'avaient qu'une seule liste pour comprendre aujourd'hui combien il est difficile de mobiliser les personnes pour prendre en charge la gestion des collectivités locales
      Par contre pour les critiquer en permanence il y a foule.

      Je ne suis pas élu mais je travaille régulièrement avec eux et je trouve votre commentaire totalement déplacé pour ceux que je côtoie. Ils sont plus dans le bénévolat alors qu'ils ont les responsabilités.

      J'échangeais il y a quelques mois avec un maire d'une petite commune sur la côte atlantique au sujet des 2 féminicides qui avaient eu lieu dans sa commune à un an d'intervalle. Il a du faire face à ces 2 drames en tant qu'officier de police judiciaire de sa commune. Croyez moi quand il en parle les larmes lui monte aux yeux
      Ce maire était exploitant agricole en activité.
      Je dis étais car il ne s'est pas représenté suite aux critiques qu'il a reçu suite à ce second féminicide de la part de ses conseillers municipaux et des habitants. Et il a décidé d'arrêter aussi son activité professionnelle pour profiter un peu de sa famille.

    2. Galapiat - jeu 28 Mai 20 à 0 h 27

      la question de l'age doit et sera posée, quand à la disponibilité des élus il est vrai que maire d'une petite commune présente tous les inconvénients, pas une équipe suffisamment étoffée pour le seconder ,il est souvent seul aux décisions ponctuelles, des indemnités loin d'être à la hauteur des services rendus,qui frôlent la charité, A contrario dans un ensemble comme Lyon indemnités cumulés de maire auquel s'ajoute les présidences et vice présidences , , on comprend mieux les enjeux

      1. Jipe - jeu 28 Mai 20 à 8 h 47

        Et donc pour quoi voulez vous mettre un critère d'âge ?
        Pourquoi 70 ans ?
        je connais beaucoup de personnes qui ont cet âge là et qui intellectuellement sont toujours aussi agiles et même plus que des jeunes
        L'expérience est aussi nécessaire dans ce genre de responsabilité.

        La limitation de la durée cumulée de mandat serait à mon sens plus efficace pour lutter contre le manque de renouvellement.

        1. Galapiat - jeu 28 Mai 20 à 10 h 41

          N'y a t il pas suffisamment de citoyens compétents de moins de 65 ans qui aurons donc atteins 70 ans en fin de mandat,pour assurer les fonctions ?? la durée des mandats peut être mais le temps passé à exercer ces mandats limitée Quand à l'actuel prétendant à Lyon , il y a fort longtemps qu'il a grillé le temps imparti, le nombre de postes également .

          1. Jipe - jeu 28 Mai 20 à 16 h 38

            Peut être qu'il y a assez de personnes compétentes mais pourquoi ceux qui ont plus de 70 ans n'auraient plus le droit d'être élu. Ils sont citoyens comme tous le monde.

            Selon vos dires donc plus possible de se présenter après 64 ans pour les municipales donc pas encore retraité de son boulot mais déjà de la vie publique.

          2. Galapiat - jeu 28 Mai 20 à 17 h 00

            JIPE::tout simplement parce qu'élu à 64 on est à 70 en fin de mandat . Visiblement la question ne se pose plus à Lyon . J'espère que la prochaine assemblée rétablira l'age de la retraite à 60 ans à minima pour les travailleurs manuels,les industries lourdes, du BTP, il est vrai que la plus part des employés de bureau peuvent aller plus loin , !!si nous manquions de main d’œuvre, mais avec 5 millions de chômeurs!!!!!

          3. Jipe - ven 29 Mai 20 à 7 h 01

            Donc à 64 ans on est plus bon à rien selon vous.

            Pour ma part il me reste donc 5 ans avant cette limite

            Je suis certain d'une chose c'est que je n'ai pas envie que votre idée soit mise en œuvre.

            N'oubliez pas qu'un jour aussi vous serez un vieux pour les jeunes et que d'ici là ils auront peut être décidé de tuer tous ceux qui dépassent les 70 ans : de belles économies en perspectives et beaucoup d'autres problèmes en moins également (logement, circulation, etc)

  3. Abolition_de_la_monnaie - mer 27 Mai 20 à 13 h 35

    ça parle d'accords, ça parle d'étiquettes, ça parle de tout sauf du fond :

    "quelles valeurs doit-on privilégier et quelles décisions prendre pour être en accord avec ces valeurs."

    Bref,
    on est toujours dans de la politique minable basée sur des émotions, de la surface, et on cultive cette misère dans l'esprit des électeurs.
    Il est vraiment temps de construire la suite, faite de connaissances libres, de communication libre mais à l'échelle de toutes les personnes concernées par les décisions à prendre.

    1. Jipe - mer 27 Mai 20 à 17 h 31

      Effectivement au second tour on est obligé de composer si l'on veut qu'une partie au moins de son programme puisse se mettre en place : que l'on soit dans la liste la mieux placée qui récupère une partie d'une autre liste ou vice versa. Sinon on peut rester droit dans ses bottes et envoyer paitre les autres, mais dans ce cas gare aux déconvenues à l'arrivée il est probable de finir minoritaire et donc dans l'opposition sans rien possibilité de mettre en place quoi que ce soit de son programme.
      N'oublions qu'il s'agit d'une élection avec une forte "prime" à la liste majoritaire.

      Dans le cas de la métropole, cette problématique se complique puisqu'en fait on a 14 élections en parallèle sur ce modèle pour élire 150 conseillers. Ensuite il y a le 3ème tour pour élire l'exécutif sans les électeurs cette fois. Et là croyez moi peut importe la couleur de départ ce n'est que tractations et promesses en tout genre.

      Mais pour pouvoir y participer il faut avoir suffisamment d'élus et on en revient au départ ce qui se passe en ce moment.

      Votre purisme vous honore mais comme souvent il faut aussi tenir compte de la règle du jeu pour avoir gain de cause.

      La politique nécessite un art du compromis qui n'est pas commun

      1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 28 Mai 20 à 12 h 42

        Je me trompe ou vous n'avez fait que remettre une couche sur "tout, sauf parler du fond" ?

        🙂

        1. Jipe - jeu 28 Mai 20 à 16 h 35

          Non vous ne vous trompez pas mais je suis dans un commentaire sur un article qui ne parle pas de fond mais bien de se qui se passe entre les différents candidats.
          Avec l'information du jour, nous avons une partie des réponses désormais
          Il reste à DK à montrer ce qu'il est vraiment
          On verra aussi si les écolos refusent toujours une alliance avec DK
          Bon Week end de pentecôte en perspective pour eux et leurs troupes

  4. JANUS - mer 27 Mai 20 à 17 h 00

    Comme pour la Pax China, beaucoup se réveilleront trop tard avec Kim1°

  5. Simple - mer 27 Mai 20 à 20 h 36

    Kimelfeld semble être parfaitement adapté à la situation lyonnaise et métropolitaine. Il conjugue droiture, sérieux et consensus

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut