Mariages mixtes : " Le principe de la suspicion généralisée et systématique "

Le mouvement des " Amoureux au ban public " veut mobiliser un peu plus l'attention sur les difficultés de ces couples face au durcissement des lois sur l'immigration. L'intransigeance de la politique du gouvernement en la matière est loin de représenter un obstacle insurmontable pour les responsables lyonnais des " Amoureux au ban public ". " La question de l'immigration est d'abord un enjeu médiatique avant d'être une question politique " explique Claire Devérine de la Cimade. C'est précisément le terrain médiatique que ces couples veulent occuper. Jusqu'au 14 février 2009, jour des amoureux, plusieurs actions vont être engagées pour que les difficultés pour se marier, pour avoir un visa, un titre de séjour, pour fonder une famille soient connus. L'organisation d'un grand concert de soutien est prévue au Zénith de Montpellier le 11 octobre prochain. Durant ces mois de campagne, 10 revendications pour mener une vie familiale normale vont être soumises à différentes institutions françaises dont la Halde* et l'association des maires de France (AMF) Car les élus locaux sont en première ligne. Ils subissent souvent des pressions de la part de la police et de la gendarmerie de façon à obtenir la dénonciation des mariages mixtes en mariage blanc. En janvier 2007, le site Libélyon révélait d'ailleurs que le maire de Décines, Pierre Crédoz, avait fait établir par ses services un questionnaire pour éviter " les mariages de complaisance ". Claire Devérine rappelle que " les élus ne sont pas obligés de faire systématiquement appel au procureur. En tant qu'élus de la République, ils ont la possibilité de faire bouger les choses ". Les " Amoureux au ban public " ont déjà obtenu de la ville de Lyon l'engagement de ne plus procéder à des signalements. " Car le plus difficile, raconte Charlotte, c'est qu'on est obligés de se mettre à nu et de raconter sa vie amoureuse pour prouver qu'on est bien amoureux. Est-ce qu'on dort bien dans le même lit, est-ce qu'on couche bien ensemble. Toutes ces choses qui mettent notre vie intime en avant ". " C'est le principe de la suspicion généralisée et systématique " ajoute Fabienne, une brune joyeuse mariée à Ali, un syrien qui s'est vu assigner une obligation de quitter le territoire (OQTF). " A partir du moment où on tombe amoureuse d'un étranger en situation irrégulière, on nous donne le sentiment d'être des français qui vont commettre le crime de donner des papiers à des étrangers ". La campagne lyonnaise a été lancée depuis la terrasse ensoleillée d'un café en bord de Rhône. Plusieurs couples n'étaient pas réunis. Tantôt leur moitié travaille ou garde les enfants. Tantôt, ils ont peurs d'être pris.

*HALDE : Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et l'Exclusion

Slim Mazni Lire aussi : Bal géant des 'Amoureux au ban public' et Peut-on encore se marier avec un étranger ?

à lire également
Mariani
L’ancien ministre Les Républicains, Thierry Mariani, était de passage à Lyon. Il est 3ème sur la liste du Rassemblement National de Marine Le Pen pour les élections européennes de mai. Il a expliqué les raisons de son départ et présenté son projet pour l’Europe.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut