Lyon : violente rixe entre militants d'extrême droite et antifas

Lors d'un concert organisé dans un bar du quai Arloing, une bagarre entre antifascistes et militants d'extrême droite a éclaté. Huit personnes ont été interpellées par la police.

En marge du concert "no racism, no sexism, no fascim" organisé au bar RockNEat du quai Arloing, une violente rixe a eu lieu entre militants antifa et d'extrême droite. Selon le Groupe Antifasciste Lyon et Environs, "une vingtaine de membres du bastion social ont attaqué les fêtards, armés de tazer, barres et triplex". Peu après la bagarre, la police est intervenue et a interpellé huit personnes selon la préfecture. L'un d'entre eux, militant antifa, aurait selon le Groupe Antifasciste été frappé par les policiers lors de sa garde à vue. "Une fois à Marius Berliet, les pompiers l'ont sorti et il a pu nous dire le visage ensanglanté que c'était les policiers qui l'avaient de nouveau frappé en garde à vue", explique le groupe sur sa page Facebook. En soutien à cet individu, un rassemblement a été organisé ce jeudi 12 avril à 15h devant l'hôtel de police Marius Berliet où il est retenu, afin "d'exiger sa libération". Contactée, la préfecture a seulement confirmé que huit personnes ont été interpellées. Cet événement intervient seulement deux jours après que des militants antifa aient emmuré le bar associatif du Bastion Social (ex-GUD).

1 commentaire
  1. pancho - 13 avril 2018

    l extrême droite est le cancer de la démocratie, je peux comprendre que par générosité, idealisme on soit très a gauche, mais raciste, facho non . Il y a une connivence génante entre le pouvoir et l'extrême droite

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut