Lyon : trafic voitures au niveau d'avant le confinement, le vélo à + 50 %

Alors que l'activité est loin d'avoir repris à 100 % à Lyon, le trafic voitures est revenu à ses niveaux d'avant le confinement. En parallèle, le vélo connait une hausse sans précédent.

Les étudiants n'ont pas repris le chemin vers les universités, certains salariés sont toujours en télétravail et l'activité est loin d'avoir repris à 100 % à Lyon. Néanmoins, les données fournies par la métropole de Lyon en matière de mobilité montrent que le trafic automobile est revenu à ses niveaux d'avant le confinement : entre 95 et 100 %. La congestion fait progressivement son retour en ville, notamment à cause de la fermeture de la trémie 6 à Perrache, dont les répercussions se font ressentir dans le Vieux Lyon, mais aussi dans d'autres secteurs (les sorties Lyon Centre et Part-Dieu sont fermés depuis Paris). Une question reste pour l'instant en suspens : le trafic automobile va-t-il dépasser ses niveaux d'avant le confinement une fois l'activité totalement repartie sur Lyon ? Le mois de septembre pourrait être un révélateur.

TCL remonte la pente

Du côté des TCL, la fréquentation du réseau tourne actuellement autour de 50 %, avec une hausse progressive et constante des voyageurs.

Par ailleurs, selon la métropole qui se base sur les données fournies par les opérateurs, les locations de trottinettes sont revenues, en moyenne, à un niveau proche d'avant le confinement. L'un des acteurs lyonnais, Dott a transmis des chiffres qui témoigneraient d'une augmentation de 20 % de ses locations.

Le trafic vélo atteint des niveaux jamais vus

Le vélo confirme son statut de star du déconfinement (lire ici). En temps normal, les capteurs de la métropole comptent autour de 200 000 cyclistes par jour, ils sont autour de 300 000 en moyenne depuis début juin, selon la métropole de Lyon. Cette progression de 40 à 50 % reste inédite sur le territoire et s'explique par plusieurs facteurs : crainte de prendre les transports en commun, aide à l'achat de 500 euros, mise en place de pistes cyclables en urgence via l'urbanisme tactique... L'adage "si vous faites le nécessaire, les cyclistes viendront" se confirme donc à Lyon. Le point le plus bloquant actuellement est du côté des vélocistes qui doivent faire face à une demande jamais vue pour des deux roues et se retrouvent parfois en rupture de stock, y compris pour des accessoires et pièces détachées. “Nos stocks de vélos fondent de jour en jour, mais nous avons eu raison de maintenir nos commandes durant le confinement, d’autres magasins vont devoir attendre septembre”, confiait un acteur du vélo à Lyon Capitale (lire ici). La perspective d'un trafic vélo qui pourrait doubler entre début début 2020 et fin 2021 semble une hypothèse de plus en plus crédible.

à lire également
De nouvelles restrictions ont été annoncées ce mercredi soir pour tenter d'enrayer l'épidémie de coronavirus à Lyon. Les bars, à Lyon, devront fermer à 22h maximum dès lundi. Dès lundi, les salles de sport et les gymnases vont aussi fermer. Le point.
1 commentaire
  1. Jol - 16 juin 2020

    On a de super transports en commun avec des tarifs tres adaptés. Lyon et metropole pas besoin de voiture
    le velo et la trotinette : besoin d'une revision du code de la route comme pour les voitures... bof

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut