Crédit : le Sytral

Lyon : TCL sur Google Maps, l'initiative d'un jeune citoyen

Les horaires et lignes TCL sont disponibles sur l'application Google Maps. Néanmoins, cet ajout a été rendu possible par un jeune citoyen de l'agglomération de Lyon et non par le Sytral.

Depuis quelques jours, les horaires et lignes TCL sont disponibles dans l'application Google Maps. Une nouveauté qui a surpris la métropole de Lyon comme l'autorité organisatrice du Sytral. Et pour cause, c'est un jeune citoyen, Thomas Bonnier, qui est à l'initiative de l'ajout de ces données. "Google et TCL se renvoient la balle depuis plusieurs mois. Google ne veut pas récupérer directement les données en open data, TCL ne veut pas s'inscrire directement au programme de Google", résume ce lycéen. Depuis plusieurs années, métropole de Lyon comme Sytral freinent l'utilisation de leurs données par les géants du numérique, craignant qu'ils se les approprient.

"Cela serait pratique"

Ainsi, depuis 2019, il a écrit plusieurs mails à la métropole et au Sytral pour que les horaires TCL arrivent sur l'application "de nombreuses personnes et notamment des étrangers se plaignaient de ne pas pouvoir calculer d'itinéraires via Google Maps. L'application étant déjà présente sur tous les appareils Android, je me suis dit que cela serait pratique".

À la rentrée 2019, les données de transport en commun sont passées en "open data", ce qui permet de les utiliser librement. Avec "l'accord de la métropole", il explique s'être inscrit au programme de Google pour les ajouter. Cependant, les fichiers sont de mauvaise qualité, il faut tout reprendre à la main "il n'y a aucun accent sur les arrêts. Les couleurs des tracés sont incorrectes", Thomas doit alors tout corriger au prix de nombreuses heures de travail bénévoles "aucune des deux parties ne me rémunère".

Des limites encore présentes

Par ailleurs, les horaires ne sont pas en temps réel : "la métropole de Lyon ne met pas à disposition le format standardisé pour le temps réel (GTFS-RT). La métropole doit à tout pris se conformer aux règles de l'Open data pour faciliter le travail de tout le monde", rappelle Thomas. Surtout, il doit désormais se tenir à des mises à jour régulières. "Il s'agit d'un travail que je dois continuer, sinon les Lyonnais n'auront plus accès aux horaires", explique-t-il. Si aujourd'hui un jeune citoyen permet d'avoir ces informations sur Google Maps, il sera pourtant difficile pour le Sytral et la métropole de se reposer sur cette initiative privée, surtout quand rien n'est fait pour la faciliter.

Mise à jour à 17h23 : précisions sur les réticences du Sytral et de la métropole

5 commentaires
  1. TousAvelo - 2 mars 2020

    Félicitations Thomas pour ce travail. Merci de la part de tous les touristes! J'ai découvert cette fonctionnalité lors de séjours dans des capitales Européennes et c'est super pratique quand on est pas du pays... Cela favorise grandement l'utilisation des TC plutôt que Uber surtout pour les bus! Je ne comprends pas que Sytral n'ait pas fait le nécessaire pour combler cette lacune... Peut être qu'il y a trop de sous dans les caisses ou qu'ils n'ont pas envie d'aider des usagers occasionnels! J'espère que cette initiative les incitera à prendre le relais et surtout qu'ils récompenseront ce jeune devOps pour son obstination !

  2. gintonic - 3 mars 2020

    Merci à ce jeune homme pour son travail.
    Ne blâmons pas trop vite l'administration toutefois, leurs réticences sont tout à fait compréhensibles.
    Google c'est des milliards de $$, en source fermée. Ils font faire le boulot aux autres et empochent tout le fric qui découle de la pub liée à leur service. Le service public n'a pas à se rendre esclave de telles entreprises.

    1. ziovass - 5 mars 2020

      Sauf qu'il n'y a pas de pub sur Google Maps...

  3. Fe4rt - 5 mars 2020

    Bonjour, j'utilisais cette fonction depuis qu'elle est disponible mais aujourd'hui je découvre que cela a été enlevé. Quelqu'un a t-il des explications ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut