Lyon : les manifestations pour soutenir Uber ou les taxis interdites

Dans une situation tendue, le préfet du Rhône a annoncé l'interdiction de tout rassemblement en lien avec Uber ou les taxis.

En marge de la conférence de presse sur le plan vigipirate renforcé après l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier, Michel Delpuech a déclaré vouloir prendre un arrêté pour empêcher toute manifestation en faveur des taxis ou d'Uber. "Le risque, c'est la réaction des taxis. Je prends mes responsabilités parce que ça peut créer du désordre et moi je n'aime pas le désordre", a annoncé le préfet. Ce samedi matin, un arrêté a donc été pris visant notamment la manifestation pour le maintien d'Uber Pop à Lyon place Bellecour dimanche. Sur le groupe Facebook, 2200 personnes avaient promis d'y participer.

"Le rassemblement, déclaré par le collectif « Cousin Hub », prévu ce dimanche 28 juin à 14h place Bellecour est donc interdit, tout comme la contre-manifestation des taxis lyonnais, est-il indiqué sur dans communiqué du préfet. Dans un contexte agité et un climat conflictuel entre le monde des taxis et les utilisateurs de l'application UberPop, ce rassemblement et ses oppositions sont susceptibles de provoquer de vives tensions et des débordements." Avertis par la nouvelle, les membres du groupe espèrent décaler la date de leur rassemblement. Reste à savoir si les taxis pourront bien organiser l'opération escargot prévue vendredi prochain, le premier jour des départs en vacances.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut