Pollution Lyon lever jour © Tim
© Tim Douet

Lyon : les actions contre la pollution se multiplient

Alors que le seuil d'alerte pollution est déclenché à Lyon, plusieurs actions pour une meilleure qualité de l'air sont organisées ces prochains jours dans la métropole.

Les organisateurs des futures actions contre la pollution à Lyon ne pouvaient rêver de meilleures promotions (malheureuse). Le département du Rhône et le bassin Nord Isère ont été placés en vigilance jaune à cause d'une concentration élevée de particules fines PM10 (lire ici). Hasard du calendrier, plusieurs manifestations pour une meilleure qualité de l'air à Lyon sont prévues jusqu'à fin janvier. Elles sont menées par la coalition climat qui a organisé plusieurs marches depuis septembre 2018.

Ces dates avaient été choisies pour coïncider avec le vote d'une zone interdite aux véhicules professionnels les plus polluants à la métropole de Lyon, le lundi 28 janvier (lire ici, Zone à faibles émissions (ZFE), quelle zone sera interdite à certains véhicules en 2019). Or cette décision portée par le président de la métropole, David Kimelfeld, est aujourd'hui jugée "insuffisante" par les membres de la coalition qui demandent : "l'interdiction des véhicules diesel des particuliers dans la ZFE à partir de 2024, et essence dès 2028, ainsi que la mise en place d'une journée sans voiture tous les mois et la publication des chiffres des mesures de la pollution réalisées dans les écoles de la métropole".

Plusieurs actions sur les quinze derniers jours de janvier

Dès lors, plusieurs manifestations ont débuté mi-janvier. Des militants avaient décidé d’assister aux vœux des élus en portant des masques anti-pollutions le 17 janvier (lire ici). Selon nos informations, Greenpeace prévoit plusieurs actions visuelles cette semaine. Elles devraient être dévoilées ce mardi 22 janvier. Le dimanche 27, la coalition climat organise une grande chaîne humaine en presqu'île de Lyon. L'objectif est de pouvoir faire le tour avec au moins 5 000 personnes mobilisées (lire ici). Enfin, les citoyens lancent un défi "élu à mobilité positive" ce 28 janvier, juste avant le vote de la ZFE à la métropole de Lyon. Concrètement, les élus sont invités à se rendre à l'hôtel de la métropole avec  "tout mode de transport autre la voiture individuelle polluante". Les modes actifs, marche, vélo, trottinette, rollers sont vivement conseillés, mais aussi les transports en commun, voiture électrique ou à hydrogène. Les élus qui le souhaitent peuvent également venir en co-voiturage, même s'il est précisé que "le chauffeur ne compte pas" par la coalition climat. Ceux qui accepteront de jouer le jeu seront remerciés et récompensés. L'ensemble des futures actions ne devraient pas se cantonner au seul mois de janvier. Avec des élections municipales qui se profilent en 2019, la question de la pollution devrait être au cœur des futurs débats.

à lire également
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 21 janvier 2019

    Le titre est un peu trompeur : on pourrait croire que la ville de Lyon fait quelque chose...
    😀
    Non, la ville de Lyon (comme ailleurs), c'est le fric d'abord !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut