Lyon : le PS lyonnais désormais opposé à l’Anneau des sciences ?

Depuis plusieurs décennies, le projet de clôturer le périphérique de Lyon alimente les discussions dans la sphère politique lyonnaise. Le PS lyonnais, autrefois clairement favorable avec Gérard Collomb, semble avoir changé d’avis.

Lyon Capitale vous le révélait fin avril, les sondages au sol ont débuté pour l’Anneau des sciences, le projet visant à clôturer le périphérique de Lyon. Une autoroute urbaine en partie enterrée. La Métropole de Lyon a voté début 2019 une enveloppe de 5,9M d’euros pour "des études, les sondages géologiques et la mise en place du dispositif de dialogue et de concertation".

Mais le projet fait encore débat. En mars 2019, David Kimelfeld, le président de la Métropole de Lyon avait annoncé "un oui, mais..." pour l'Anneau des Sciences (lire ici), souhaitant élargir le débat à celui de la mobilité. A droite, les Républicains sont des fervents défenseurs du projet.

Les positions évoluent

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, est aussi favorable au projet et le PS s’était alors rangé derrière le maire. Seulement, Collomb n’est plus au PS et les positions évoluent.  "Je me réjouis de l’abandon de l’A45, et je demande l’abandon de l’Anneau des sciences", a expliqué Sandrine Runel, présidente du groupe PS à la Métropole de Lyon, comme relayé par Rue89Lyon.

De nombreuses polémiques ont éclaté depuis plusieurs semaines autour du projet, jugé "climaticide" par certains et capital pour d'autres. S'il se fait, l'Anneau des sciences entrerait en service dans les années 2030. Avec vraisemblablement des moyens de transports qui auront évolué dans l’agglomération.

Lire aussi : Anneau des Sciences de Lyon : les sondages du sol ont débuté

à lire également
Un préavis de grève a été déposé par la CGT mardi dans les transports en commun lyonnais. Faut-il s'attendre à moins de bus, de trams et de métros à Lyon ?
1 commentaire
  1. Bernard Girard - 9 juin 2019

    Autrefois le PS se sentait tenu de dire la même chose que Gérard Collomb.
    Ne se reconnaissant plus dans le parcours de celui-ci, il peut dire autrement.
    Et pendant ce temps, la candidate "Madame Z" inventée ( ?** ) par vos collègues MM Terra et Ruffier-Fossoul réclame le périphérique TOP, des voitures à hydrogène, le métro E de Gorge de Loup à Parilly par Alaï, un métro F de Foch à Rillieux par Vaulx en Velin et Miribel, des téléphériques, de "vraies pistes cyclables" sécurisées par des marches (contre l'avis de tous les gens qui utilisent un vélo et se sont cassés la figure sur de telles âneries), et des autoroutes à vélos aériennes, le tout d'ici 2026 et financé grâce à trois grands emprunts.

    Le plus dingue est qu'un tel inventaire de Prévert pourrait bien être considéré comme un programme viable, qui lui attirerait les voix des plus crédules.

    ** ; je préfère croire que c'est pure invention de journalistes pour rigoler un bon coup.
    Car si la personne existe (je n'écrirai pas les noms qui me sont venus à l'esprit, de crainte d'être attaqué en diffamation) et si elle est sérieusement candidate avec prétention de rassembler, il y a de quoi s'inquiéter. 🙂

    Bien cordialement

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut