Centre Commercial La Part Dieu. @WilliamPham

Lyon : le pass sanitaire bientôt mis en place dans les centres commerciaux La Part-Dieu et Confluence ?

Mercredi 11 août, le gouvernement a mis en place de nouvelles mesures concernant les centres commerciaux, jusque là épargnés par l'obligation du pass sanitaire. Jean-Philippe Pelou-Daniel, directeur de la Part-Dieu, réitère son opposition à cette contrainte.

Le directeur du centre commercial de la Part-Dieu affirmait déjà il y a plusieurs semaines son irritation quant à la nécessité de contrôler les pass sanitaires, à l'entrée du plus grand complexe de shopping français. Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a annoncé mercredi de nouvelles restrictions dans les structures de la sorte de plus de 20 000 m2.

Lorsque le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de malades par rapport à la population cible, dépasse le seuil d'alerte de 200 pour 100 000 habitants au  sein d'un département, la préfecture doit exiger du centre commercial de plus de 20 000m² de demander le pass sanitaire. C'est le cas dans le Rhône, où il est de 298 pour la première semaine d'août.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : une circulation du virus assez stable, le point ce mercredi dans le Rhône

"Aucun arrêté n'a encore été pris", indique la préfecture du Rhône. Les dispositions devraient être prises dans les prochains jours. À Lyon, les centres commerciaux concernés par la mise en place du pass sanitaire sont la Part-Dieu (3e) et Confluence (2e), qui appartiennent tous deux au groupe Unibail-Rodamco-Westfield.

Un mois plus tard, toujours le même refrain pour la Part-Dieu

"Nous sommes très surpris par les annonces gouvernementales de ce 11 août", explique Jean-Philippe Pelou-Daniel, le directeur du centre commercial de plus de 160 000 m2. Le responsable espère échapper à l'obligation, qui contraindrait l'entreprise à effectuer des contrôles à chacune des très nombreuses entrées de la Part-Dieu.

"La situation sera aussi en fonction des caractéristiques propres à chaque centre : nœud de transports, présence de commerces de première nécessité, présence d’un centre de vaccination dans le centre...", affirme-t-il. Les attributs qu'il énonce sont tous communs à la Part-Dieu, qui accueille le métro B et se situe à deux pas de la gare éponyme, héberge régulièrement des opérations de vaccination avec les sapeurs-pompiers du Rhône, et où se sont installés des commerces alimentaires et des pharmacies.

Jusqu'à présent, le gouvernement avait laissé aux préfets de chaque département le soin de décider des mesures imposées aux centres commerciaux. Dans le Rhône, ils n'étaient pas tenus d'exiger le pass sanitaire. Sur le site web de la Part-Dieu, c'était annoncé sur fond rouge au dessus de la page d'accueil : "Le pass sanitaire n’est pas obligatoire pour accéder à votre centre". Au sein du complexe de shopping, certains magasins et établissements contrôlaient le précieux laissez-passez, notamment le cinéma UGC et les nombreux restaurants.

"Nos centres font partie de la solution face à cette crise", martèle Jean-Philippe Pelou-Daniel avec la même détermination qu'en juillet, en soulignant l'apport économique et les opérations de vaccination. "C’est un nouveau coup dur pour les commerçants des centres commerciaux après avoir fermé 6 mois en tout depuis le début de la crise", proteste-t-il. Le groupe Unibail-Rodamco-Westfield préconise plutôt le maintien des gestes barrières et des mesures sanitaires prises par l'ensemble des centres commerciaux, notamment le masque obligatoire et le contrôle des flux de circulation.

Lire aussi : Lyon : la Part-Dieu en colère face aux nouvelles exigences sanitaires

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut