Action du Bastion Social au Celestin novembre 2018 © Tim Douet

Lyon : le Bastion social officiellement dissous

Le mouvement d’extrême droite Bastion social, créé à Lyon en 2017, vient d’être dissous, a annoncé le ministère de l’Intérieur ce mercredi.

Le ministre de l'Intérieur a annoncé ce mercredi la dissolution du Bastion social, mouvement d'extrême droite présent à Lyon depuis 2017. En février dernier lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France, Emmanuel Macron avait demandé la dissolution de ce groupuscule et de deux autres formations “racistes et/ou antisémites” .“Parce que la période met en cause ce que nous sommes, la France doit tracer de nouvelles lignes rouges (...). J'ai demandé au ministre de l'Intérieur d'engager des procédures visant à dissoudre des associations ou groupements qui par leur comportement nourrissent la haine, promeuvent la discrimination ou appellent à l'action violente”, avait déclaré le chef de l'État.

Cette décision a été prise “pour mettre fin aux exactions répétées commises” en marge de rassemblements de voie publique, a précisé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué ce mercredi. Le Premier ministre avait été interpellé en octobre 2018 par plusieurs députés, dont Thomas Rudigoz, pour dissoudre le mouvement d’extrême-droite Bastion social.

Le Bastion social etait dans le viseur des pouvoirs publics, qui en novembre dernier ont fait fermer le local du groupuscule, situé au 73 quai Pierre Scize dans le 5e arrondissement. Récemment, plusieurs parlementaires se sont déplacés dans le Vieux-Lyon dans le cadre de la commission d'enquête sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite en France.

Retrouvez notre enquête sur le sujet : 

Le Gud change de nom et ouvre un nouveau local dans le Vieux-Lyon

à lire également
1 commentaire
  1. Ptit Louis - 24 avril 2019

    Où en sont les plaintes déposées par les victimes de ces groupuscules haineux ?
    Les enquêtes suivent-elles leur cours ?
    Ces personnes constituant ces groupuscules ne semblent pas être inquiétées, et pouvoir vaquer à leurs habitudes...
    No Pasaran !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut