Lyon : la vidéo verbalisation arrive à la Guillotière

Après la Presqu'île, la ville de Lyon pourrait étendre la vidéo verbalisation à la Guillotière. Des agents assermentés pourront ainsi distribuer des amendes à distance.

Depuis fin septembre, la ville de Lyon expérimente la vidéo verbalisation sur une partie de la Presqu'île. Des agents assermentés de la police municipale relèvent des infractions à distance par le biais des caméras de vidéosurveillance. Les propriétaires de véhicule repéré ne respectant pas le code de la route reçoivent quelques jours plus tard une contravention par la poste. Les infractions de la route concernées sont écrites dans les articles L121-2 à L121-3 et R121-6 du code la route, comme les rodéos, le franchissement de feux tricolores, le stationnement gênant, non-respect d'un aménagement cyclable par un véhicule, chevauchement d'un sas vélo, voiture garée sur le trottoir, en double file, circulant à contre-sens, sur les voies de bus... Il s'agit principalement d'infractions punies par des contraventions de 4e classe, soit 135 euros d'amende (lire aussi Vidéo-verbalisation à Lyon : les infractions concernées et amendes prévues).

Bientôt la Guillotière

Selon nos confrères de 20 minutes, la ville devrait désormais tester ce dispositif à la Guillotière, l'annonce a été faite par Jean-Yves Sécheresse, adjoint en charge de la sécurité. La zone visée concernerait la place Gabriel-Péri, ainsi que les rues adjacentes. Depuis plusieurs semaines, le collectif La Guillotière en colère se mobilise contre les nombreuses infractions dont les habitants sont témoins, mais aussi une dégradation de la tranquillité dans certains quartiers et de la propreté des rues (les quais se transformant en déchetterie à ciel ouvert la nuit, les dépôts sauvages de palettes et autres matériaux dans les rues sont régulièrement pris en photos). Une pétition lancée a recueilli plus de 1 200 signatures. La video verbalisation pourrait contribuer à limiter les infractions routières sur le secteur, connu également pour la multiplication du stationnement gênant sur les aménagements cyclables.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut