Lyon : l'expérimentation de piétonisation d'une partie du cours Charlemagne commence ce mardi

Dès ce mardi 23 mars, et pendant plusieurs mois,  une partie du cours Charlemagne, dans le 2e arrondissement de Lyon, va être piétonne. Il s'agit, pour l'instant, d'une expérimentation. Une piétonisation pour l'instant sur une distance assez courte, entre la rue Montrochet et le quai Riboud, en gros devant le centre commercial, devant la darse et l'hôtel de région.

Une partie du cours Charlemagne, à Lyon, dans le 2e arrondissement, va être piétonne pendant plusieurs mois. Dès ce 23 mars et pendant plusieurs mois. Pour l'instant, il s'agit d'une expérimentation. Le T2 va arriver jusqu'à Montrochet, jusqu'à l'Hôtel de région. Cela a des conséquences sur le fonctionnement du carrefour rue Montrochet-cours Charlemagne.

"C'est un carrefour extrêmement contraint et largement saturé à certaines heures de la journée et du week-end. L'arrivée du T2 est une opportunité d'améliorer la desserte du quartier Perrache-Confluence. C'est quelque chose de très positif pour les mobilités dans le secteur. Par contre, il vient complexifier le fonctionnement de ce carrefour", expliquait au mois de février Fabien Bagnon, vice-président délégué à la voirie et aux mobilités actives à la Métropole de Lyon.

"Pour éviter qu'il dysfonctionne complètement et qu'on ait une saturation complète du secteur, il apparaissait qu'il fallait prendre des décisions, agir, et c'est ce qui a motivé le lancement de cette expérimentation. L'expérimentation va durer jusqu'à l'été pour permettre de tester cet aménagement pendant plusieurs périodes", ajoutait Fabien Bagnon.

Une piétonisation sur une petite partie du cours Charlemagne

Une expérimentation de piétonisation va donc avoir lieu cours Charlemagne entre le quai Antoine Riboud et la rue Montrochet dans le 2ème arrondissement de Lyon, en gros devant le centre commercial de Confluence, devant l'Hôtel de région, devant la darse de Confluence.

Les résultats et l'évaluation de l'expérimentation de piétonisation et de végétalisation seront présentés aux habitants au mois de septembre 2021. En septembre, une décision sera prise pour piétoniser, ou pas, le secteur. "Les installations sont à vocation à être réversibles", précisent les élus. Se pose notamment la question du trafic automobile avec un cours Charlemagne qui va être coupé en deux pour les voitures.

21 arbres plantés sur la darse de Confluence

Des arbres sont actuellement plantés. 46 en tout, dont 29 sur la darse. Mais aussi sur l'esplanade François-Mitterrand, devant l'hôtel de région. Des banquettes végétalisées vont également être déployées.

Finalement, c'est un assez petit secteur qui va être piétonisé. Pour l'instant. "C'est vraiment le secteur que l'on souhaite apaiser en priorité. Il pourra y avoir ensuite, si déjà la piétonisation était entérinée, oui ça pourrait ouvrir d'autres perspectives. Mais on en est absolument pas là", conclut le vice-président délégué à la voirie et aux mobilités actives à la Métropole de Lyon.

2 commentaires
  1. JANUS - lun 22 Mar 21 à 10 h 00

    Piétonniser tout le cours Charlemagne sur 2kms de long et ses 40 m de large serait contre-productif.
    Attention au mesures clientélistes, électoralistes, sectaires, dogmatiques, élitistes !

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. Galapiat - lun 22 Mar 21 à 15 h 01

    C'est bin vrai ::ça ose tout comme disait Audiard.

    Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut