Samedi 4 décembre, Alternatiba69 recouvre la Société Générale de la rue de la République (2e) d’affiches et de traces de main en peinture rouge. Photo : Twitter Alternatiba 69

Lyon : face à l'inaction climatique, Alternatiba vise banques, permanences LREM et casiers Amazon

Très tôt samedi 4 décembre, des militants de l'association écologiste Alternatiba ont recouvert plusieurs lieux, dont la Société Générale dans le 2e arrondissement, d'affiches et d'empreintes de main rouges. Ils dénoncent "l'échec" de la COP26.

Ils voulaient dénoncer "la protection des gros pollueurs par le gouvernement Macron". Samedi 4 décembre dans la nuit, une quarantaine de militants d'Alternatiba69 ont recouvert des devantures de banques, stations services, casiers Amazon et permanences LREM de marques de main faites en peinture rouge. Des empreintes accompagnées d'affiches où l'on peut lire "Saboteurs du climat, comment osez-vous ?".  Une action particulièrement remarquée dans le centre-ville de Lyon, où les militants ont visé la Société Générale.

Cette action qui intervient trois semaines après la fin de la COP26, convention internationale qui doit prendre des mesures et fixer des objectifs contre le changement climatique. Pour Alternatiba, les accords pris sont "insuffisants et sans contraintes". L'association veut faire pression sur le gouvernement et susciter une mobilisation citoyenne. “Nous ne nous laisserons pas endormir par deux semaines de belles promesses et grands sourires. Puisqu’il le faut, nous serons la contrainte dont la COP26 a besoin!”, soutient Caroline Millet, porte parole Alternatiba ANV Rhône

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut