Lyon : expérimentation de piétonisation d'une partie du Cours Charlemagne pendant plusieurs mois, ce qu'il faut savoir

A partir de mi-mars 2021, une partie du cours Charlemagne, dans le 2e arrondissement de Lyon, va être piétonne pendant plusieurs mois. Il s'agit, pour l'instant, d'une expérimentation. Une piétonisation pour l'instant sur une distance assez courte, entre la rue Montrochet et le quai Riboud, en gros devant le centre commercial, devant la darse et l'hôtel de région.

Une partie du cours Charlemagne, à Lyon, dans le 2e arrondissement, va être piétonne pendant plusieurs mois. Entre mi-mars 2021 et cet été. Pour l'instant, il s'agit d'une expérimentation. Mi-mars 2021, le T2 va arriver jusqu'à Montrochet, jusqu'à l'Hôtel de région. Cela a des conséquences sur le fonctionnement du carrefour rue Montrochet-cours Charlemagne.

"C'est un carrefour extrêmement contraint et largement saturé à certaines heures de la journée et du week-end. L'arrivée du T2 est une opportunité d'améliorer la desserte du quartier Perrache-Confluence. C'est quelque chose de très positif pour les mobilités dans le secteur. Par contre, il vient complexifier le fonctionnement de ce carrefour", explique Fabien Bagnon, vice-président délégué à la voirie et aux mobilités actives à la Métropole de Lyon.

"Pour éviter qu'il dysfonctionne complètement et qu'on ait une saturation complète du secteur, il apparaissait qu'il fallait prendre des décisions, agir, et c'est ce qui a motivé le lancement de cette expérimentation. L'expérimentation va durer jusqu'à l'été pour permettre de tester cet aménagement pendant plusieurs périodes", ajoute Fabien Bagnon.

Une piétonisation sur une petite partie du cours Charlemagne

Une expérimentation de piétonisation va donc avoir lieu cours Charlemagne entre le quai Antoine Riboud et la rue Montrochet dans le 2ème arrondissement de Lyon, en gros devant le centre commercial de Confluence, devant l'Hôtel de région, devant la darse de Confluence.

Cette expérimentation va débuter mi-mars, en même temps que l'arrivée du T2 à Montrochet. Un processus de consultation citoyenne est lancé. Une réunion publique se tient d'ailleurs ce mercredi soir à 18h30 en visio-conférence où les différents élus seront amenés à discuter avec les habitants. Une concertation est également prévue au printemps. Pour associer tout le monde.  Les résultats et l'évaluation de l'expérimentation de piétonisation et de végétalisation seront présentés aux habitants au mois de septembre 2021. En septembre, une décision sera prise pour piétoniser, ou pas, le secteur. "Les installations sont à vocation à être réversibles", précisent les élus. Se pose notamment la question du trafic automobile avec un cours Charlemagne qui va être coupé en deux pour les voitures.

21 arbres plantés sur la darse de Confluence

Des arbres vont également être plantés, dès le mois de février-mars 2021. 34 en tout, dont 21 sur la darse. Mais aussi sur l'esplanade François-Mitterrand, devant l'hôtel de région. 11 banquettes végétalisées vont également être déployées.

Finalement, c'est un assez petit secteur qui va être piétonisé. Pour l'instant. "C'est vraiment le secteur que l'on souhaite apaiser en priorité. Il pourra y avoir ensuite, si déjà la piétonisation était entérinée, oui ça pourrait ouvrir d'autres perspectives. Mais on en est absolument pas là", conclut le vice-président délégué à la voirie et aux mobilités actives à la Métropole de Lyon.

32 commentaires
  1. JANUS - mer 3 Fév 21 à 12 h 29

    Quand les verts piétonniseront la rue de Marseille à la place du tram et des voitures, ils auront pris des risques.

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. Limas69 - mer 3 Fév 21 à 23 h 21

    Bon courage les Lyonnais, comme aurait dit un homme politique célèbre : quelle chianlit ! Ca va être énorme le cours Charlemagne coupé en deux !

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Bernard G - mer 3 Fév 21 à 23 h 54

      Je me souviens, il y avait le même genre de réactions coincées que celle juste au dessus avant l'aménagement des berges du Rhône : Pensez donc, on allait enlever 1500 places de parkings, autant dire couper la gorge de la pauvre ville de Lyon avec le couteau d'un boucher.

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Pierre - jeu 4 Fév 21 à 0 h 15

        Cela a permis de gentrifier la ville en y concentrant ceux qui ont les moyens économiques et géographiques d’y vivre

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Bernard G - jeu 4 Fév 21 à 0 h 44

          Les moyens économiques je pense comprendre l'expression.
          Mais qu'appelez vous moyens géographiques ? le fait qu'il n'y ait pas la place pour tout le monde ET leur(s) bagnole(s) dans un rayon de 2 km autour de Bellecour ?

          Modéré
      2. Pije - jeu 4 Fév 21 à 9 h 27

        La petite différence c'est que l'on circule sur le cours Charlemagne dans une zone coincée entre la Saône et le Rhône avec très peu d'autres voies.

        La rive gauche du Rhône à l'époque n'avait rien à voir avec cette configuration

        Si je ne dis pas d'âneries il y a eu la création du parking Lyautey et du parking Grolée dans le même temps et un peu avant celui de la fosse aux ours

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Bernard G - jeu 4 Fév 21 à 19 h 43

          Oui, mais parmi les très peu de voies de Confluence, il en est tout de même une qui fait dans les 45 mètres de largeur, avec juste un trottoir ridiculement étriqué (et depuis peu une piste vélo).
          Pour les parkings créés avant cette piétonisation (tout ce tintouin pour même pas 2000 m2 de goudron ôtés aux bagnoles), nous avons celui de 1355 places du centre commercial,
          celui de 850 places construit quasiment à l'angle quai Perrache/rue Casimir Périer
          et quelques uns (provisoires ? ) en surface au sud de l'Hôtel de Région.

          Modéré
          1. Pije - ven 5 Fév 21 à 11 h 39

            Certes je ne suis pas un habitué de la confluence, mais je ne vois pas à quelle voie parallèle à Charlemagne vous faites référence avec une largeur de 45m.
            Habitant au sud de Lyon, je n'y passe que pour aller au cinéma ou à la gare pour déposer ou récupérer des personnes.

            Pour les parkings, je n'ai pas du tout évoqué leur manque à confluence.
            Je vous ai juste rappelé que lors de la suppression du parking sur les berges du Rhône, il y avait eu création de nouveaux parkings.

            Désolé je ne faisais que vous répondre sans mauvaise intention : pourquoi parlez vous de tout ce tintouin ?

          2. Bernard G - ven 5 Fév 21 à 13 h 02

            La voie de 45 mètres est le quai Perrache + M7

            Ma parenthèse contenant le mot "tintouin" est effectivement mal placée : elle ne concerne pas les parkings, mais la piétonisation de ce minuscule morceau du cours Charlemagne. Si les réactions avaient été en proportion de la superficie concernée en 1975, la rue de la République serait toujours à 4 voies automobiles.

            Dans mon souvenir, la piétonisation de la voûte ouest sous Perrache décidée sous la précédente mandature n'a pas entraîné les mêmes volées de bois vert contre les politiciens. Les travaux de cette voûte génèrent pourtant sa fermeture totale depuis des années).

            L'aménagement de voirie effectué de chaque côté de la station de tramway Suchet parait ressembler à ce qui est prévu à l'Hôtel de Région/centre commercial. Est-il une catastrophe ?
            (je rappelle que le Sytral prévoyait jusqu'en juin 2018 quatre voies tramways à quai à Suchet, s'accompagnant de l'abattage des arbres, avant d'heureusement changer d'avis à cette date. Ce changement ne s'est pas fait sans une forte insistance pour le convaincre que son plan était foireux).

          3. Pije - ven 5 Fév 21 à 14 h 27

            En quoi la M7 est une voie permettant d'éviter la future zone piétonne sur Charlemagne, typiquement pour quelqu'un comme moi qui vient à la gare pour déposer ou chercher quelqu'un en provenance du sud par la M7.
            Je n'arrive pas à trouver la description de ce qui est prévu et pourtant c'est par là que tout devrait commencer : informer simplement les usagers plutôt que de laisser dire les uns et les autres.
            Vous savez quand on réside dans la métropole mais hors de Lyon voire de Villeurbanne, on se sent vraiment rejeté par les élus et habitants du centre tant on ne prend pas en compte nos préoccupations.

          4. Bernard G - ven 5 Fév 21 à 18 h 00

            Ce schéma a été projeté pendant la visio conférence :
            https://www.lyon-entreprises.com/wp-content/uploads/capture-decran-2021-02-02-a-11-37-25.png
            Des plantations d'arbres sur les degrés à l'extrémité de la place nautique,
            passage et stationnement vélos (en bleu) maintenu sur les chaussées de chaque côté du tramway
            et le reste de l'espace aux piétons.
            Un cataclysme, comme on peut voir. 😆

          5. Bernard G - ven 5 Fév 21 à 18 h 12

            La M7, telle qu'elle est encore (configurée comme l'autoroute A7), non.
            Mais le quai Perrache (puis le cours Suchet) est bien l'alternative pour monter déposer quelqu'un à la gare en venant du sud en voiture.
            On peut aussi rejoindre la gare en transport en commun.

          6. Pije - dim 7 Fév 21 à 12 h 29

            Pour les transports en commun c'est juste impossible depuis certaines communes et le week end et pour d'autres communes il faut des trajets de plus d'une heure pour 10 à 15 km

  3. Bernard G - jeu 4 Fév 21 à 0 h 52

    La gentrification, c'est qui se passe quand on fait la ville seulement en laissant des promoteurs produire le type de logements qui leur rapporte un max de profit, quitte à aller chercher loin de Lyon des acheteurs qui ont des pépettes. Pour faire reluire, la com' intitule ce phénomène "attractivité de la ville" et abuse de de divers termes angliches du genre "smart city"
    Mais on oublie de fabriquer du logement pour tous les autres.
    Enlever les berges aux voitures pour les rendre aux gens n'est donc pas la seule raison de cette gentrification.

    Modéré
    1. Chewbacca - jeu 4 Fév 21 à 22 h 26

      @Bernard G : "Mais on oublie de fabriquer du logement pour tous les autres."
      Et ?? Si c'est pour des populations qui ne réalisent pas la chance qui s'offrent à eux (nvx logements modernes, emplacement révé, etc..) et qui au bout de 4 mois, vous ont tagué l'ascenseur, volé des pièces dans ce même ascenseur, laissent trainé leurs sacs poubelles par terre parce que trop flemmard pour le hisser jusqu'au bac poubelle, aucun tri selectif, cartons pas amené à la déchetterie pourtant à 5 min en voiture (porte à porte). Des occupants de ces mêmes logements ont honte et n'osent pas inviter du monde. Certains se baladent sous mes fenetres du RDC en fumant de l'herbe alors que mes enfants avec d'autres, jouent dans le jardin à moins de 2 mètre d'eux...
      Perso, cette engeance là j'en ai marre qu'on lui tende la main..
      Merci Duflot et EELV pour les 25 % de logements sociaux !!!

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Bernard G - ven 5 Fév 21 à 0 h 04

        C'est donc que vous classez les 75 % de gens qui n'ont pas les moyens de payer 5000 euros le m2 dans la catégorie que vous décrivez ?

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. JANUS - ven 5 Fév 21 à 6 h 22

          Nanard arrête de jouer à l'humaniste !

          Signaler un commentaire inapproprié
        2. Chewbacca - ven 5 Fév 21 à 9 h 56

          75% ?! Vous y allez fort 🙂

          5000-6000 €/m2, oui, ça existe mais pour rappel : c'est le prix moyen sur Lyon. C'est de la malhonnêteté intellectuelle que de balancer un chiffre comme ça, sans dire à quoi il correspond.

          Aujourd'hui bon nombre de programmes ne sont sont autorisés que si ils incluent des lots en accession à prix maitrisé, xx% de lots sociaux, etc.. Et là, vous descendez à 3800 voire 3200€/m2.

          Et oui, j'en ai marre de tirer les gens vers le haut et de me faire "mordre"/cracher dans la main tendue. Arrive un moment où il faut appeler un chat un chat.

          J'assume de vouloir faire grandir mes enfants dans un bel environnement, entouré de personnes avec de réelles qualités humaines, et j'assume d'en avoir marre de cet assistanat permanent en France.

          Signaler un commentaire inapproprié
          1. Abolition_de_la_monnaie - ven 5 Fév 21 à 10 h 09

            - Vous parlez de l'assistanat que l'état accorde à des entreprises avec le CICE de plusieurs milliards par an ? 😀

            - Vous parlez de l'assistanat de la sécurité sociale qui empêche la santé de beaucoup de se dégrader ?

            - Vous parlez de l'assistanat par les indemnités chômage partiel qui empêche le système de s'écrouler ?
            🙂

            Au final c'est encore le fric qui vous crée beaucoup de soucis !

            Et on est loin d'une expérimentation de piétonisation ! 😀

          2. Bernard G - ven 5 Fév 21 à 15 h 18

            Chewbacca,
            le prix moyen au m2 des appartements neufs est supérieur à 5000 € dans TOUS les arrondissements de Lyon, et celui des appartements anciens compris entre 3860 et 6040 € avec des hausses de l'ordre de 10 % en un an.
            (source = la chambre des notaires du Rhône)

            Si votre aspiration est de transformer tout Lyon en un "condo" protégé d'où on chasse tout ce qui n'est pas votre catégorie sociale et de revenus, ce n'est pas ma conception de ma ville.

            Mais ça nous éloigne du sujet : peut on en 2021 piétonniser moins de 2000 m2 dans cette ville sans que tous les réacs montent au créneau et hurlent à la dictature ?

  4. anti demagos - jeu 4 Fév 21 à 9 h 02

    Vous devriez vous y rendre seul une nuit sur vos berges avec un beau blouson et un CB et puis après on en reparle....

    Modéré
  5. Pije - jeu 4 Fév 21 à 11 h 12

    Lu par ailleurs
    "Réunion publique sur la piétonnisation de la Confluence : des élus écologistes convaincus mais peu convaincants"
    Si j'ai bien compris cette réunion en visio a tourné à une mascarade de participation citoyenne.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 4 Fév 21 à 11 h 54

      Vous avez bien lu qu'un média situé à "droite-droite" n'aime pas la façon d'agir de la mairie EELV.
      Ce qui est tout à fait étonnant ! 😀
      La "droite-droite" se dit populaire mais lorsque chacun peut s'exprimer ça ne leur plait pas.
      (depuis qu'ils ont été obligés de changer leur propre système sur leur média, mystérieusement le nombre d'intervenants à chuté... 😀 )

      Modéré
      1. Pije - jeu 4 Fév 21 à 12 h 20

        Bien sur que le média n'est pas tendre avec les nouveaux élus et alors !!!
        Je trouve cela plus sain que de ne même pas annoncer hier dans l'article ci dessus cette fameuse réunion publique.

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 4 Fév 21 à 12 h 29

          Tout à fait, ce média de "droite-droite" où vous avez trouvé l'info, a parfaitement le droit d'orienter son information, comme tous les autres médias. C'est avoir plusieurs sons de cloche différents qui permet de se faire une opinion éclairée 🙂

          Quant à la communication de la mairie centrale et des autres mairies EELV, elle est désastreuse ! Apparemment ils n'ont pas pris le problème au sérieux et ça va leur retomber dessus à force de se décaler avec l'opinion des citoyens.

          Signaler un commentaire inapproprié
          1. JANUS - jeu 4 Fév 21 à 12 h 42

            Sans repère droite-droite, on est perdu !

          2. Pije - jeu 4 Fév 21 à 14 h 42

            Le problème c'est qu'il n'y a qu'un son de cloche, comme si il ne s'était rien passé pour le média sur lequel nous sommes.
            Dommage !!

            Tout de même surprenant pour des élus de la nouvelle génération qu'ils organisent une réunion en visioconférence limitée à 100 personnes (limite de la gratuité sur zoom).
            Qu'en pense l'adjoint à la mobilité Valentin Lungenstrass qui affiche dans son CV une formation d'ingénieur informaticien ?

          3. Abolition_de_la_monnaie - jeu 4 Fév 21 à 15 h 23

            Les différents sons de cloche s'obtiennent avec plusieurs médias différents (d'orientation politique différente). Est-ce que vous allez reprocher au Figaro de ne pas parler des opposants aux ventes d'armes parce que son propriétaire fabrique aussi des armes ? 🙂

            Oui, 100 ce n'est pas beaucoup. Mais c'est surtout la forme de démocratie numérique qui est à revoir. Une démocratie réellement participative ça se construit avec un autre formatage que multiplier les commentaires identiques (dans un sens ou un autre). ça s'organise en regroupant les commentaires, en faisant une sorte d'arc en ciel des positionnements, du plus conservateur au plus évolutiste. Avec des arguments, des sources. Et non seulement en disant "c'est n'importe quoi !" ou "formidable !", qui sont plus de la manipulation par les émotions.

            Et ça oblige à une transparence totale, y compris des contrats passés avec les entreprises pour les devis et le reste.
            Et ça... le commerce a horreur de la transparence totale ! 😀

          4. Pije - jeu 4 Fév 21 à 16 h 58

            Je m'étonne juste que les médias locaux comme LC ou d'autres d'ailleurs ne s'intéressent pas à cette réunion (ni avant ni après). Je ne pense pas qu'ils soient tous inféodés à EELV au point de se taire.

            Pour participer à cette réunion numérique, il fallait s'inscrire pour sur le site de la SPL confluence pour obtenir un lien donnant accès à la réunion. Donc les organisateurs savaient qu'il y avait plus de 100 demandes avant le début de la réunion (même le média de droite-droite selon votre appellation disait mardi à 13h40 qu'il y avait déjà 150 inscrits).
            Bizarre quand même de se louper à se point sur le nombre de participants. Pour moi ça fait amateur, non ?

        2. Pije - jeu 4 Fév 21 à 17 h 05

          Je ne sais pas si j'ai besoin de lunettes et dans ce cas mea culpa ou si il y a eu un changement dans l'article ci dessus mais désormais je trouve bien la mention relative à la réunion :
          "Une réunion publique se tient d'ailleurs ce mercredi soir à 18h30 en visio-conférence où les différents élus seront amenés à discuter avec les habitants."

          Signaler un commentaire inapproprié
  6. MLBRLyon - ven 5 Fév 21 à 13 h 37

    A part le sud, même si cela s'est amélioré, on peut accéder à vélo et transports à Confluence depuis toute l'agglomération extrêmement rapidement. Les bouchons sont en grande majorité formés de personnes ayant choisi un mode de transport inefficace: elles ont la possibilité d'en changer. Et ainsi laisser la place aux véhicules ayant une réelle raison d'être là (transport d'aïeul malade, artisans avec matériel lourd, livraisons). Rappelons que sur ces voitures, plus de la moitié sont des gens accomplissant un trajet de moins de 3 km. Victimes ou coupables?

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Pije - ven 5 Fév 21 à 14 h 15

      Finalement à part le Sud, il n'y a que le Nord parce que pour l'Est et l'Ouest c'est juste pas possible faute de pont.
      Dommage donc pour ceux qui habitent au sud et surtout pour ceux qui ne sont pas dans le rayon de 3 km.
      Je remplis ces 2 conditions donc …..

      Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut