La plateforme de livraison locale, Lyon Eats, recrute des livreurs à vélo. @LyonEats

Lyon Eats, la plateforme de livraison lyonnaise, lance son application

Depuis mardi 7 septembre, le service de livraison Lyon Eats est disponible sur l'Appstore et le Google play store.

La plateforme a été lancée en mars 2021 par deux Lyonnais : Khalis Hadjeres, 27 ans, et Pierre-Jean Anthoine, 25 ans. L'objectif : concurrencer les grandes plateformes de repas à domicile, en créant un système plus avantageux pour le restaurateur, le livreur et le consommateur, puisque la plateforme ne prend pas de commission. D'abord un site internet, Lyon Eats est devenu une application depuis le 7 septembre.

"L'application simplifie beaucoup de choses. L'optimisation du site internet était limité sur les mobiles. L'objectif est de gagner en confort pour les consommateurs", développe Khalis Hadjeres, aussi patron du restaurant Toda. Le développement de l'application a duré de mai à juillet. Les deux associés ont attendu la rentrée de septembre pour lancer l'application.

Une cinquantaine de restaurateurs

Depuis la création de la plateforme au mois de mars, le site internet a enregistré plus de 7000 commandes en livraison ou à venir chercher sur place. "Nos partenaires étaient satisfaits et ça nous a poussé à aller au bout et à innover avec cette application", se réjouit Khalis Hadjeres. Vers 8 heures le 7 septembre au matin, l'application avait déjà été téléchargée une centaine de fois.


"On propose une variété de pays avec de la cuisine malaisienne ou tibétaine par exemple. On a du kasher, du halal, du bio, du local, avec un bon partenaire sur chaque catégorie. Nous proposons un choix plus large en pizzerias car c'est tendance en livraison", détaille Khalis Hadjeres, co-fondateur de LyonEats.


Une cinquantaine de restaurants sont pour l'instant référencés, sélectionnés par les fondateurs selon une charte de qualité. On retrouve des grands noms comme La cour des loges, les boulangeries Paul ou Boco (des plats de chefs étoilés en bocal). "On propose une variété de pays avec de la cuisine malaisienne ou tibétaine par exemple. On a du kasher, du halal, du bio, du local, avec un bon partenaire sur chaque catégorie. Nous proposons un choix plus large en pizzerias car c'est tendance en livraison", détaille le fondateur de la plateforme.

Recrutement de livreurs

Prochain objectif de la plateforme : avoir ses propres livreurs salariés. Car un reproche souvent fait aux plateformes de livraison comme UberEats ou Deliveroo est de mal rémunérer leurs livreurs, souvent sous le statut peu protecteur d'auto-entrepreneur. "Nous avons investi dans du matériel de livraison avec des sacs réfrigérés et des vélos électriques. On recrute des chauffeurs pour livrer à vélo, qui deviennent nos collaborateurs, pour renforcer notre qualité de service", explique Khalis Hadjeres.

Pour l'heure, la plateforme collabore avec des chauffeurs indépendants et le service de livraison de la poste Stuart, lors des pics de commandes. Sur ce domaine aussi, Lyon Eats vise l'indépendance et le local.

Lire aussi : Lyon Eats, la livraison 100 % lyonnaise qui ne prend pas de commission

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut