Allosaure du musée des Confluences

Lyon : Confluence, Beaux-Arts, Gadagne, ce que les musées lyonnais proposent pour la réouverture

Le musée des Confluences, à Lyon, a rouvert ce 19 mai. Mais avec une jauge correspondant à 16 % de sa capacité maximale, soit 602 visiteurs. Plusieurs expositions sont proposées aux visiteurs. Idem aux Beaux-Arts ou à Gadagne.

Enfin, le musée des Confluences a rouvert ce mercredi 19 mai.

  • 16 % de la capacité maximale est autorisée le 19 mai, soit 602 visiteurs
  • 26 % le 9 juin, soit 964 visiteurs
  • fin de la limitation des jauges le 30 juin.

Les spectacles et les conférences dans les auditoriums seront limités à 35 % des visiteurs (19 mai) puis 65 % (9 juin).

Plusieurs expositions sont proposées aux visiteurs :

  • "Makay, un refuge en terre malgache" nous emmène en expédition dans ce territoire méconnu de Madagascar à la biodiversité remarquable
  • "Une Afrique en couleurs" nous immerge dans le foisonnement des couleurs des arts africains.
  • "L’oiseau rare, de l’hirondelle au kakapo" met en scène la diversité et la fragilité des oiseaux en exposant 240 spécimens.
  • "La Terre en héritage, du Néolithique à nous" interroge la manière dont nous habitons la Terre depuis 12 000 ans.

Plusieurs expositions aux Beaux-Arts

Au musée des Beaux-Arts, dans le 1er arrondissement de Lyon, plusieurs expositions et présentations sont proposées pour la réouverture :

- Hippolyte, Paul, Auguste. Les Flandrin, artistes et frères
- Par le feu, la couleur. Céramiques contemporaines
- L'Odyssée moderne de Louis Bouquet
- Nouvelles perspectives. Collections XXe/XXIe

Gadagne met en lien les Lyonnais et les cours d'eau

Au musée d'histoire de Lyon, dans le magnifique hôtel de Gadagne (Vieux-Lyon, 5e arrondissement), une nouvelle exposition permanente est proposée aux visiteurs "les pieds dans l'eau", une exposition qui revient sur la grande histoire de Lyon et des Lyonnais avec les cours d'eau.

"Le musée explore les relations des Lyonnais et Lyonnaises avec la Saône et le Rhône, la rivière et le fleuve qui irriguent le territoire et font partie de son histoire et de son identité. Depuis leur installation en bords de Saône dès l’Antiquité, les habitants vivent avec les deux cours d’eau qui traversent leur ville, une histoire d’amour... tumultueuse", explique le musée d'histoire de Lyon.

"Pour mettre en scène cette histoire, le musée mise sur la richesse de ses collections : à commencer par la pirogue-vivier du 16e siècle, objet-phare du parcours, symbolisant les rapports très forts entretenus entre les Lyonnais et leur rivière il y a 5 siècles. Les pieds dans l’eau, c’est aussi un conte, des jeux d'observation et de manipulation... Une exposition immersive, à hauteur d'enfants, à découvrir dès 5 ans", poursuit le musée d'histoire de Lyon.

Plus d'informations ici

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut