« La Traboule » dans le Vieux-Lyon, un bar associatif du mouvement d’extrême-droite Génération identitaire © Antoine Merlet

Lyon : ce mercredi 3 mars signera-t-il la fin de Génération identitaire ?

La dissolution du groupuscule d'extrême-droite Génération identitaire, basé dans le Vieux-Lyon, doit être actée ce mercredi 3 mars par l'exécutif.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait annoncé le 13 février dernier avoir lancé une procédure de dissolution à l'encontre du groupuscule d'extrême-droite Génération identitaire, qui a élu domicile dans le Vieux-Lyon. L'exécutif doit acter cette dissolution ce mercredi 3 mars en Conseil des ministres.

Dans le document informant les Identitaires de leur prochaine dissolution, consulté par Europe 1, le ministre de l'Intérieur motive sa décision par la radicalisation du groupuscule, évoquant en particulier leur dernière action anti-migrants dans les Pyrénées. Pourtant, les Identitaires n'en étaient pas à leur coup d'essai. A Lyon, plusieurs membres du groupuscule ont été condamnés ces dernières années pour des agressions ou des dégradations.

Face à leur dissolution imminente, les militants de Génération identitaire ont déjà annoncé leur décision de saisir le Conseil d'Etat. Plusieurs d'entre eux ont tenté ce matin une dernière action à Paris, avortée par l'intervention des forces de l'ordre.

6 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - mer 3 Mar 21 à 13 h 31

    Après ça ils deviendront "clandestins" 😀
    ou recréeront une autre association...
    Comme si la déradicalisation dans les têtes pouvait se faire à coup de "dissolution"... les gouvernants n'ont toujours pas compris le rôle de l'augmentation des connaissances dans l'équation.

    1. Abolition_de_la_monnaie - mer 3 Mar 21 à 13 h 44

      Dans un nouvel article je lis "Si ses membres tentent de reformer un groupe similaire sous un autre nom, ils encourent une peine de 3 ans d’emprisonnement et 45 000€ d’amende."
      Ha ok.

    2. Galapiat - mer 3 Mar 21 à 17 h 03

      Contrairement à certains groupuscules extrémistes raciaux nous avons à faire souvent à des personnes cultivées dont les idées sont "contestables" mais pas en manque de connaissances.

  2. Galapiat - mer 3 Mar 21 à 16 h 59

    Et rien contre ces braves hurleurs de prose qui insulte la République, menacent avec force de démonstrations vidéos armées factices ou pas, Pas d'amalgame ?!

  3. JANUS - mer 3 Mar 21 à 18 h 23

    "Après ça ils deviendront "clandestins" Ultra-droite / ultra gauche : le serpent qui se mort la queue

    1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 4 Mar 21 à 10 h 59

      Ils ont même plusieurs têtes de chaque côté qui ne peuvent pas se supporter : entre l'extrême droite catholique intégriste et l'extrême droite royaliste ou nazi, etc. Et l'extrême gauche marxiste et celle anarchiste... Tous trouvent toujours d'excellentes raisons d'utiliser la violence. Idem au centre de l'échiquier, celui qui n'a aucun intérêt à ce que le statuquo ne soit plus, et qui envoie des forces armées pour dégommer les têtes qui dépassent ! 😀

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut