Lyon 2 espionne ses étudiants contestataires

Dans le but de faire condamner trois étudiants, accusés d'avoir démonté la grille du campus de Bron, la direction a remis à la police un dossier-photo. Il est formé d'au moins 24 clichés pris par des agents de sécurité de Lyon 2. Lyon Capitale a pu y avoir avoir accès. Ces photos montrent notamment quelques étudiants entourant une caméra d'un sac plastique mais aussi d'autres qui déambulent tranquillement dans un couloir. "On ne peut pas photographier n'importe qui dans le but de constituer un dossier sur des militants politiques. Il s'agit d'une violation de la vie privée", explique Marie-Noël Fréry, l'avocate des trois étudiants qui seront finalement jugés en octobre au lieu du 14 mars. La direction de Lyon 2 a commis une énorme bourde, d'autant que ces clichés datent de novembre 2006 alors que les faits reprochés aux trois accusés sont de février 2007 ! Rappelons que le président de l'université, Claude Journès, avait nier l'existence d'un tel dossier.

à lire également
Etudiants de l’IAE (Lyon 3) en décembre 2018 © Tim Douet / Aperçu du tableau paru dans Lyon Capitale n°795
En matière de formations post-bac, l’insertion professionnelle fait office de juge de paix. Encore faut-il s’y retrouver sous le déluge de classements et l’avalanche de salons au cœur de l’angoisse de la période de candidature sur ParcourSup. Lyon Capitale fait le point sur les formations d’avenir, celles qui recruteront dans les dix années qui viennent.
Faire défiler vers le haut