cartables école primaire maternelle
© Steven Belfils

Lyon 1er : les parents contestent la fermeture de l'école Lévi-Strauss

Certains parents d'élèves et enseignants annoncent avoir déposé un recours administratif contre la fermeture de l'école, acté début juin par la mairie centrale. Une procédure longue qui pourrait au moins donner quelques mois de sursis à l'établissement puisque le recours est accompagné d'une requête en référé suspension.

Gagner du temps et pourquoi pas faire plier la mairie centrale. "L'association des parents d’élèves de l'école C. Lévi-Strauss ainsi que 7 autres requérants (parents à titre individuel et professeurs) ont déposé devant le tribunal administratif une requête visant à faire annuler la décision de fermeture de l'école élémentaire Claude Lévi-Strauss prise par la Ville de Lyon le 3 juin dernier", indique l'association de parents d'élèves par voie de communiqué.

Vers une rentrée des classes à l'école Lévi-Strauss ?

Selon la décision de la mairie centrale, l'école, dont la configuration a été jugée inadaptée à la sécurité des enfants qu'elle accueille, ne devait pas rouvrir ses portes à la rentrée. Mais le recours des parents d'élèves est accompagné d'une requête en référé suspension. S'il était accepté par le tribunal administratif de Lyon, la décision de la mairie centrale, à laquelle la maire du 1er arrondissement, Nathalie Perrin-Gilbert, s'est opposée, pourrait donc être suspendue. Et la rentrée scolaire s'effectuer à l'école Lévi-Strauss. Autant dire que dans cette hypothèse, il y aurait alors peu de chances que l'établissement ferme ses portes en cours d'année.

Des travaux plutôt qu'une fermeture

Après la mobilisation du début de mois, le bras de fer avec la mairie continue donc. Les parents d'élèves pointent de "nombreuses incohérences du dossier et le caractère illicite de la procédure", pour justifier leur recours. Ils mettent également en avant les observations favorables au maintien de l'école rendues par le Comité technique spécial départemental (CTSD), instance consultative de l’éducation nationale. Ce dernier conseille d'effectuer des travaux de mise aux normes.

Lire aussi : Nathalie Perrin-Gilbert personna non grata à l'Hôtel de Ville

à lire également
Les enfants de l'école Paul Painlevé pendant les activités
L’heure est à la stabilité après un mandat rendu chaotique par les changements de rythmes scolaires. Le travail à venir porte désormais sur le contenu des temps périscolaires. La campagne se menant sur les thématiques environnementales, une course à celui qui propose le plus de bio dans les cantines s’est ouverte.
Faire défiler vers le haut