Manifestation contre la loi El-Khomri 17 mars 2016
© Quentin Duval

Loi Travail : “Entre 30 000 et 50 000 personnes attendues” selon FO

Entre 30 000 et 50 000 personnes sont attendues ce jeudi à Lyon par les syndicats pour manifester contre la loi Travail.

Après les premiers rassemblements des 9, 17 et 24 mars, la grande manifestation intersyndicale va avoir lieu aujourd'hui à Lyon. Elle débutera à 13h30 près de la Manufacture des Tabacs pour se terminer place Bellecour. Un doute subsiste sur l'étendue de la mobilisation. Après l'abandon du projet initial pour une version "allégée", la contestation sera-t-elle aussi forte que le 9 mars dernier où entre 10 000 et 20 000 personnes avaient manifesté à Lyon ?

"Elle sera plus forte, estime Pascal Lagrue, secrétaire général de l'union départementale FO du Rhône. On attend entre 30 000 et 50 000 personnes à Lyon et plus d'un million de personnes dans la rue en France." Même constat du côté de Joao Pereira Afonso, le secrétaire général de la CGT du Rhône : "On a beaucoup d'appels. En terme d'arrêt de travail, la mobilisation est plus forte que le 9 mars."

“Il faut retirer complètement ce projet pour repartir de zéro”

Sur le fond, pour Pascal Lagrue, la loi a été "un peu" allégée mais garde "la même philosophie". Selon lui, il s'agit d'une "escroquerie" : "Qui peut croire qu'un employeur, s'il peut beaucoup licencier, il va beaucoup embaucher ?"

Cette manifestation du 31 mars sera la quatrième du mois. D'autres sont déjà dans les esprits si la loi n'est pas retirée. "Aujourd'hui, il faut peser pour que le Gouvernement réfléchisse à retirer cette loi. S'il ne le fait pas, on continuera. Il faut retirer complètement ce projet pour repartir de zéro", a menacé le responsable syndical FO.

Joao Pereira Afonso a déjà avancé les dates des 5 et 9 avril pour de nouvelles actions. Si une manifestation se tient le 9 avril, ce serait la première qui se tiendrait durant un week-end. "C'est une demande de certains, qui ne peuvent pas faire grève et qui ne peuvent pas participer à cet élan de mobilisation en semaine", a expliqué le responsable syndical CGT.

à lire également
Quinzième jour de grève pour les éboueurs de Pizzorno. Ce mardi matin, la tension était toujours présente devant le dépôt à Vénissieux, alors que la métropole de Lyon a lancé un ultimatum. Ils ont jusqu'à la fin de semaine pour trouver un accord. Lundi, la métropole de Lyon a lancé un ultimatum à la société […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut