Matefaim, légende de la cuisine traditionnelle de Lyon @GL
Article payant

Les grandes recettes de cuisine de Lyon - Le matefaim : dompteur de faim

Si la bugne est la pâtisserie emblématique de Lyon, le matefaim est encore parfois préparé dans certains appartements lyonnais.


Lorsqu’un Lyonnais parle de sa ville – qui plus est de son art du bien manger réputé depuis des siècles, la gastronomie appartenant probablement plus que nulle part ailleurs à l’identité de la ville, à son patrimoine et à ses atouts touristiques – le risque de quelque chauvinisme est bien réel. Il faut donc se plonger dans l’histoire et les grimoires pour en tirer une “substantifique moelle”, pour reprendre la formule de François Rabelais, la sentence aussi bien que l’érudit étant passés à la postérité.

Lyonnais le matefaim ?


Dans le Dictionnaire des régionalismes de France (travail d’équipe réunissant chercheurs et universitaires spécialistes de lexicographie, de géographie linguistique et d’histoire de la langue sous la direction de Pierre Rézeau, directeur de recherche au CNRS), il est écrit qu’il s’agit d’un “terme de l’est de la France, centré sur Lyon, connu depuis la Saône-et-Loire au nord, jusque dans la Drôme au sud (et dont l’aire se prolonge en Suisse : Genève, Vaud, Neuchâtel, Fribourg)”.

Il vous reste 82 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut