Mark Buron-Page, directeur général de l'association Luci (Lighting Urban Community International), le réseau international des villes sur l'éclairage urbain
Mark Buron-Page, directeur général de l’association Luci (Lighting Urban Community International), le réseau international des villes sur l’éclairage urbain

"Les festivals lumière continueront à faire société" (Mark Burton-Page)

Mark Burton-Page, directeur général du réseau international des villes sur l'éclairage urbain, est l'invité de 6 minutes chrono.

"Lyon est un peu la mère de tous les festivals lumière dans le monde." L'énoncé n'est pas celui d'un Lyonnais, par essence chauvin (comme souvent les autochtones de n'importe quelle contrée), mais du directeur général de l'association réseau Luci (Lighting urban community international), un réseau international des villes sur l'éclairage urbain.

Cette plateforme qui réunit plus de 70 villes des quatre coins du globe (d'Aborney, au Bénin, à Tarakeshwor, au Népal, en passant par Helsinki, en Finlande ou Medellin, en Colombie) accompagne les villes à trouver des réponses aux défis majeurs – émergence de nouvelles formes urbaines, évolution des modes de vie urbains, nécessité d'un développement plus durable – grâce à la lumière.


"Lyon est un peu la mère des festivals lumière."


"L'éclairage s'est développé pour continuer à vivre la nuit et pour développer la vie nocturne. c'ets important pour les mobilités, pour la sécurité, pour créer des paysages nocturnes". 

Créée en 2002 à l'initiative de la ville de Lyon, qui est "un peu la mère des festivals lumière", l'association Luci fête cette année ses 20 ans. 150 délégations étrangères sont attendues aux Subsistrances à l'occasion de la Fête des lumières de Lyon pour un forum sur le futur des festivals lumière. Quel futur ? "Les festivals lumière continueront à donner du narratif aux villes et à faire société".

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut