Najat Vallaud-Belkacem
© Tim Douet

Les dessous de la Fête des lumières

Dossier spécial – En treize années, le 8 décembre est devenu le plus gros événement de l’année à Lyon, et la première manifestation lumineuse au monde. Les enjeux, jadis religieux, sont désormais politiques et économiques. L’artistique est relégué au second plan, au profit de la technologie et du spectaculaire : Lyon, laboratoire d’idées en matière de lumière urbaine, veut éclairer le monde. Aperçu de l'analyse de Lyon Capitale, à lire dans notre mensuel de décembre.

Tradition religieuse

Avec la concurrence de la Fête des lumières, l’Église a dû rappeler aux Lyonnais l’origine religieuse du 8 décembre. En 2005, elle a créé la “Mission du 8” pour redynamiser la ferveur religieuse. Affichant le même objectif – rechristianiser la Fête des lumières –, des militants d’extrême droite organisent chaque année une montée aux flambeaux à Fourvière. Lyon Capitale a interrogé des membres de l'Eglise catholique sur ces renforts inopinés.

Business

De l’hôtellerie à la restauration, de la fréquentation au retour sur image, les retombées touristiques de la Fête des lumières pour les commerçants du centre-ville.

Rayonnement international

Vitrine pour la ville, la Fête des lumières est devenue le porte-flambeau d’une politique municipale tournée vers l’Europe et le monde. Plan Lumière, regroupement de villes ou d’entreprises, forum Led, le savoir-faire lyonnais s’exporte et se diversifie. A la mairie, les superlatifs pleuvent. Certains reprochent pourtant à ce déploiement de se faire au détriment du culturel.

Entretien avec Najat Vallaud-Belkacem, adjointe chargée des grands événements

Les enjeux de l'édition 2011 – Fête dans la ville, ou fête de la Presqu'île ? – Comment s'exporte le modèle de la fête – Une fête "des lumières" peut-elle vraiment respecter l'environnement ? – Enfin, le budget : ambition, moyens des collectivités, coproduction privé-public…

------------------------------------------------------------------------------------

Et aussi : les grandes dates, les chiffres, la fréquentation, les jeunes créateurs, les lumignons et la sélection d'Audrey Hadorn.

------------------------------------------------------------------------------------

Retrouvez le dossier complet dans Lyon Capitale n° 706, décembre 2011, en vente en kiosque et sur lekiosque.fr

à lire également
Michel Havard, Georges Fenech, Najat Vallaud-Belkacem et Philippe Meunier © Tim Douet (montage LC)
L’année 2017 a laissé sur le carreau de nombreux élus et ministres. Les obligeant parfois à reprendre le cours d’une carrière professionnelle laissée en jachère, voire jamais construite. Si le matelas du cumul des mandats a amorti des chutes, certains heurtent le mur du réel. Tour d’horizon des battus et des recasés.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut